« Nous sommes prêts à mourir, la prison ne suffira pas, on exige le retour de l’état de droit et il n’y aura pas de réferendum dans ce pays »

Les leaders de l’opposition ont tenu une conférence de presse ce vendredi soir après l’arrestation à Anjouan , à Mohéli et Ngazidja de plusieurs hommes politiques de l’opposition. Comme d’une seule voix ils se disent tous prêts à mourir pour le pays. Ils exigent et continuerons à protester jusqu’au rétablissement de l’état de droit et de la cour constitutionnelle. Il n’y aura pas de référendum ont insisté lors de cette conférence de presse. Regardez la vidéo ci-dessous:

1 commentaire sur « Nous sommes prêts à mourir, la prison ne suffira pas, on exige le retour de l’état de droit et il n’y aura pas de réferendum dans ce pays »

  1. Ah bon! Vraiment prêts à mourir? L’alcool fait ravage mais personne n’est prêt à mourir, la plupart des jeunes filles et garçons se droguent et ont des rapports sexuel hors mariage mais personne n’est prêt à mourir, les maisons closes abondent mais personne n’est prêt à mourir, tout est importé; tarots, manioc, tomate, pomme de terre…etc mais personne n’est prêt à mourir, l’éducation c’est un vrai cauchemar mais personne n’est prêt à mourir, l’état de certaines salles de classe fait pleurer mais ça n’interpelle personne, des milliards sont volés au détriment du peuple de ce pays dont vous êtes prêts à donner votre vie, la vie devient de plus en plus cher mais personne n’est prêt à mourir, les frais douaniers et de certains documents ont bizarrement grimpé et tout le monde s’est tu…Je me demande quel pays êtes vous prêts à mourir. En tout cas c’est pas le notre. Derrière tout ça, il y a certes une autre motivation.

Répondre à CASTAL Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*