«Nous voulons faire des Comores un véritable carrefour entre l’Afrique et …»

L’Association des hommes d’affaires chinois de l’Océan Indien a été reçue à Beit Salam par le Président de la République Azali Assoumani.
La délégation était conduite par le Président de Holding SBM basé à Maurice Mr Kill Chang Li Kwong Wing. Une délégation dans laquelle faisait partie la 111ème fortune du monde spécialisée dans les constructions de ports et aéroports et propriétaire du leader de la pêche à Madagascar China Hub.
Les hommes d’affaires chinois de la zone Océan Indien sont intéressés par la création d’une zone franche qu’ils sont disposés à financer eux-mêmes et ainsi pouvoir bénéficier aux Comores, selon eux, les avantages des Accords de Lomé. Ils veulent également soutenir l’Union des Comores dans la création d’une compagnie aérienne nationale. Les hommes d’affaires chinois souhaitent aussi participer, en accord avec les autorités comoriennes et chinoises, au challenge de la construction du nouvel aéroport de Hahaya et se disent disposés également à s’occuper de la mise aux normes des aéroports régionales de Bandar Salam à Mohéli  et Ouani à Anjouan.

« Nous voulons faire des Comores une plateforme d’éclatement, compte tenu de sa très bonne positon géographique, un véritable carrefour entre l’Afrique, l’Orient et le reste du monde. » a dit Mr Wing. Mais pour que tous ces projets soient réalisés d’une manière optimale, il faut aussi penser à l’informatisation complète de l’administration et à la digitalisation du secteur bancaire comorien, ont soutenu les hommes d’affaires chinois. Ils ont également demandé une réforme de la fiscalité comorienne conforme à l’émergence souhaitée par le Président de la République.
Les hommes d’affaires chinois se sont dit attirés par la stabilité, la sécurité et la paix en Union des Comores, mais aussi par le niveau de scolarité.
Les hommes d’affaires chinois ont enfin souhaité que le Président de la république fasse une visite officielle en Chine pour mieux faire la promotion des Comores auprès de la Chine et principalement auprès des  hommes d’affaires chinois.

Beit Salam

 

A voir aussi:

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*