En ce moment

Omar Ben Ali a « tuer » le barreau de Moroni

Pour décrire l’ânerie commise par le président de la cour d’appel de Moroni Omar Ben Ali, nous avons fait recours à la célèbre phrase française écrite par la victime de l’affaire Omar Raddad, Ghislaine Marchal, « Omar m’a tuer ». Aujourd’hui, il a atteint le summum de ses bêtises. Il vient de prolonger illégalement le mandat du président du conseil de l’ordre de Moroni.

Pourtant, il n’a aucune compétence juridique qui lui permet de le faire. En tout cas, les 6 mois prolongés prendront fin dès ce mois puisque le mandat légal de Ibrahim Ali Mzimba a pris fin depuis le mois d’avril dernier.

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*