Opposition : la relation contre nature entre Juwa et Updc a du mal à prendre

Si des partis politiques aux Comores s’opposaient sur tout, c’est bien le parti Juwa et l’Updc. Pourtant, les circonstances notamment la rupture Juwa-Crc ont fait que ces partis se trouvent aujourd’hui dans le même bateau, coalisent, complotent et sévissent ensemble. Toutefois, dans les faits, tout le monde se rend compte qu’il s’agit d’un mariage blanc et intéressé. Il faut concéder que ça serait incompréhensible que les ennemis d’hier deviennent les meilleurs amis du monde par un claquement des doigts.

Pour prouver que cette alliance est contre nature et n’est pas prise au sérieux par les concernés, il faut se rapprocher de l’Union de l’opposition. Les leaders de cette dernière ne voient aucun problème que Sambi fasse la prison pour son programme de la citoyenneté économique. L’updc n’appelle aucunement à la libération de Sambi pas plus qu’à celle de Barwane lors que celui-ci était aux arrêts, Sg du parti Juwa. En réalité, chaque parti cherche à tirer profit de cette union appelée à disparaitre.

1 commentaire sur Opposition : la relation contre nature entre Juwa et Updc a du mal à prendre

  1. Ce n’est pas nouveau qu’en politique deux anciens ennemis s’associent contre l’ennemis le plus puissant du moment.
    Ce le cas de l’alliance Sambi-Azzali lors des dernières élections présidentielles.
    Effet, tout le monde sait que Sambi a soutenu Azzali juste pour empêcher Mamadou de gagner.
    Une chose qu’ Azzali avait très bien compris en se rapprochant du camps des perdants contrairement au candidat Mouigni.
    En politique quant on a deux ennemis, il faut s’associer avec l’un pour éliminer l’autre afin d’éviter qu’ils se mettent ensemble contre vous.
    Une fois le premier neutralisé avec l’aide du deuxième on s’occupe du dernier.
    « La politique c’est l’art du chetan ».
    Hi!Hi!!!

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*