Ouani en état de siège

Des gendarmes ont installé des contrôles partout, pour empêcher la population d’aller à l’aéroport accueillir leur gouverneur.
Alors que lorsque Azali se rend à Anjouan tous les moyens sont mis en œuvre, notamment en suscitant sur le tarmac un enthousiasme moutonnier et factice contre espèces sonnantes et trébuchantes, ces gesticulations sont plutôt une démonstration de faiblesse.
Mais que veut vraiment Azali, en organisant ainsi cette terreur, au moment même où la Cour constitutionnelle, par principe arbitre des institutions et garante des libertés fondamentales, est mise à mort? 


Cette nouvelle atteinte aux libertés publiques confirme la stratégie du chaos mise en place par le colonel Azali et les siens pour confisquer la souveraineté du peuple au profit d’intérêts claniques.
Pendant ce temps, nos experts glosent dans des Assises dont la feuille de route est écrite par avance : diviser les Comoriens sous le vernis d’un dialogue déjà vicié par les diatribes du colonel-président contre les Anjouannais, les Chiites, les Makabayla, l’opposition, etc.

Toyb Ahmed

1 commentaire sur Ouani en état de siège

Répondre à zali Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*