OUBEIDI MZE CHEI: POURQUOI PRIVATISER COMORES TELECOM

Une lettre ouverte écrite par de Courageux Anonymes défenseur de Comores Telecom vient d’être adressée à certaines personnalités pour « défendre » Comores Telecom contre la privatisation, essentiellement menée par les « toutous de Bretton Woods » dont je ferais partie. Je me dois donc de répondre aux valeureux anonymes pour leur démontrer qu’ils défendent plutôt des intérêts particuliers que ceux du peuple en répondant aux principaux points, pour au moins donner la réplique à leurs « certitudes ».

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

La principale question que les courageux anonymes soulève est : POURQUOI PRIVATISER COMORES TELECOM ? En attendant, je profite pour vous lancer un défi : je vous invite à un débat public pour débattre devant les Comoriens et comoriennes de ce sujet, en espérant que vous consentirez à baisser les masques pour convaincre nos concitoyens. Pour teter de répondre à la question, le Gouvernement, (et non les « toutous de Bretton Woods »), souhaitent privatiser Comores Telecom pour les raisons que je vais tenter de citer :

D’abord, la gestion de la société montre que la logique de rentabilité n’a pas été le souci majeur de Comores Telecom. La qualité de service est médiocre et les comoriens le constatent tous les jours. je vous rappelle que la fibre optique est arrivée aux Comores en même temps que Madagascar qui a privatisé l’opérateur historique (l’équivalent de Comores Telecom). Essayer de vous renseigner du niveau atteint par TELMA Madagascar : le prix des communications ont baissé alors que Comores Telecom fait payer au prix fort le coût des communications téléphoniques. Essayer de téléphone en France via Tana ou Dar Es salam, et vous verrez que les comoriens payent 4 fois plus chers la communication. Les malgaches, comme les Kenyans ou les Tanzaniens peuvent recevoir sur leur téléphone mobile leurs emails, naviguer sur internet, offre blackberry, 3G+ etc…). Et pourquoi les comoriens ne peuvent ils pas avoir le droit à tous ces services?

Ensuite, à Nairobi (Mpessa) ou à Tana (Nvoula), on peut recevoir des transferts d’argent via le téléphone portable. Pour un pays comme le nôtre qui a une forte diaspora, c’est une moyen formidable de lutte contre la pauvreté. ET bien, nous croyons dur comme fer que la privatisation de Comores Telecom offre d’énormes potentiels de développement (Centre d’Appel, pour notre pays et vous le savez parfaitement

Du reste, sachez que prix de 2 Mega de débit internet est environ de 200€ à Moroni alors qu’à Mayotte, le prix de 20 méga est de 35 €, depuis l’arrivée de Lion2 (Fibre optique de moindre qualité que Eassy). Nous avons pourtant accueilli la fibre optique bien avant Mayotte mais Comores Telecom a passé plus de temps à des constructions de centres commerciaux dans les villages sans aucune étude de rentabilité.

Par ailleurs, comme le problème du personnel est agité pour faire peur aux comoriens, Il faut savoir que le personnel affecté pour les Télécoms ne constitue pas l’essentiel du personnel car au lieu de sous traiter certains services, la société a créé ses propres structures telles que Garage, société de sécurité… Au mois de Mai, il y avait environ 1.200 employés. Si on compare le critère de comparaison de la rentabilité d’un employé par nombre d’abonnés, sur 13 pays africains étudiés, on obtient une moyenne d’environ 1 employé pour 4.000 abonnés et pour Comores Telecom, on trouve 1 employé pour 280 abonnés. Ce qui traduit un sureffectif évident. Il est vrai que Comores Telecom st le 2è employeur après l’Etat et il faudra nécessairement une concertation avant tout décision. Quelqu’en soit les décisions, les mesures respectant les droits des travailleurs seront strictement respectés.

Ce n’est pas une privatisation à 100% mais une ouverture du capital à 51% où le secteur privé comorien prendra part, y compris le personnel de Comores Telecom.Et pour ceux qui parlent de Monopole privé, il ne sera que temporaire pour un temps limité jusqu’à la mise en service d’une 2èmelicence GSM pour ouvrir le secteur à la concurrence. A cet effet,les études réalisées montrent que si on lance une licence avant l’ouverture du capital, Comores Telecom ne tiendrait pas le coup. Déjà, Comores Telecom ne supporte pas la concurrence des cybercafés qui utilisent la voix VOIP pour téléphoner via internet et coupe parfois brutalement la connexion des cybercafés qui le font. On ne peut pas empêcher le soleil de briller. Le plus important à retenir est que, contrairement aux idées répandues, Comores Telecom n’a pas les moyens de réaliser ces investissements. Voici quelques chiffres issus du dernier audit :

Sur le plan de la rentabilité, malgré un Chiffre d’Affaires en forte progression +72% par rapport à 2006 : le résultat net ainsi que le résultat opérationnel sont en régression de 65%; La rentabilité par rapport au Chiffre d’Affaires passe de 16% à 3%; La rentabilité financière (Résultat/capitaux propres) passe de 13% à 2% ; La masse salariale est élevée par rapport aux revenus et ces salaires élevés n’accroissent pas la performance de l’entreprise ; Le bénéfice est stationnaire pendant que le CA augmente. Mais encore, nous sommes prêts à débattre en public de tous ces éléments, en associant des professionnels.

Sur le plan technique, on nous affirme que :

Le taux de pénétration Internet de 0,72% est très faible comparé aux standards dans le domaine; 50% des appels fixes présentés restent un échec (avril 2012) : le taux admissible doit être inférieur à 5% ; La qualité du réseau filaire et de l’infrastructure énergie freinent le déploiement des services Internet ; La plateforme de pré-paiement dispose d’une capacité installée de 250 000 abonnés pour 230 000 abonnés en mai 2012. On tend donc vers une saturation inévitable. Et là également, le débat est ouvert pour infirmer ou confirmer tout cela.

Il faut aussi savoir qu’à travers le continent africain, la quasi-totalité des opérateurs historiques, comme Comores Telecom, ont été privatisés, certains depuis les années 90. Pourquoi notre pays serait un cas particulier?

J’aurai pu répondre sur les insultes à mon égard mais je préfère laisser les bassesses mourir de leur propre poison.

OUBEIDI MZE CHEI

Conseiller du Président de l’Union,

Secrétaire Permanent de la CREF

4 commentaires sur OUBEIDI MZE CHEI: POURQUOI PRIVATISER COMORES TELECOM

  1. Comores Telecom est devenue un arquer de ses clients. Depuis un an déjà, les certains clients notamment au SUD de la grande comore n’ont de plus de téléphonie faute de câble. Cette panne reste au responsable du client. Ce dernier doit acheter son propre câble et payer ensuite le technicien de comores telecom pour le changer.Donc les clients qui n’ont pas les moyens de s’en acheter ils sont toujours facturés chaque mois alors que tous les jours ils se pointent devant leur bureau respectif pour réclamer de cette panne, ils rentrent bredouillent C’est honteux. Ce n’est pas une société d’état comme celle-ci qui doit arnaquer ces clients. Ceux qui sont contre de la privation de la dite société sont aussi malades que ce qui y sont en fonction.

  2. Dans toute argumentation intellectuelle, il y a des angles qu’il faut analyser. C’est ce qui a faussé le raisonnement de Mr OUBEIDI.
    Si je pousse un peu, aujourd’hui, plus de 90% de la population active (de 25 à 35 ans) est en chômage. Nous les autres, nous crions que c’est une bombe a retardement. Vous souhaitez encore augmenter le panier de chômeurs en licenciant plus de 500 personnes dont derrière eux, il y a à peine, deux ou trois têtes à nourrir. C’est en soi, des troubles et des emeutes sociaux que vous complotez Monsieur OUBEIDI, je vous conjure.
    Secondo, j’ignore Mr. OUBEIDI, votre formation mais je vous dis que seule la consommation des tics de cette société que vous désirez tant liquider assure un réel retour de la distribution de l’argent que l’Etat paie ses agents. Il y a une fuite de notre monnaie. Notre balance commerciale est déficitaire depuis toujours. Car nous vivons par les importations. Nous n’arrivons pas à contrôler la sortie des monnaies. Seule comores telecom assure une collecte effective.

  3. Je suis entièrement d’accord avec lui. Certe Comores télécom est le deuxième recruteur après la fonction publique. Mais les citoyens qui utilisent leurs services donc qui participent à l’essor de la société doivent eux aussi en contrepartie avoir des services améliorés à des prix raisonnables. Il est inconcevable que le prix de 2Mo aux Comores soit de 200 euros alors que nos voisins maorés l’on 57 fois moins chere (35 euros les 20Mo) avec un niveau de vie très supérieur à la nôtre. voip bloqué des fois pour les cybercafé, 3G non disponible, déconnexion intempestifs . et j’en passe des malversations de toute sorte.

    Avec ou sans privatisation nous on veut un service de qualité à des prix raisonnables comme nos voisins africains et de l’ocean indien c’est tout.

  4. Bon jour aux lecteurs de Comores-infos!Je salue les efforts que déploie Comores-infos pour tenir informés les usagers du net en général et la diaspora comorienne en particulier!Je vous en remercie!En ce qui concerne la privatisation de Comores Telecom,je trouve personnellement que c’est une bonne chose,pour plusieurs raisons,parmi lesquelles,celles évoquées par le Conseiller du président de l’Union,OUBEIDI MZE CHEI.Notre pays doit accepter d’ouvrir les yeux sur ce qui se passe dans le monde.Ou pour ne pas aller loin,voir ce que nos voisins sont en train d’entreprendre pour le développement de leurs pays.La privatisation de Comores Telecom,l’attribution des licences d’exploitation aux sociétés de téléphonie mobile ne peuvent être que salutaires pour notre pays et cela dans tous les domaines.La concurrence mènera à l’excellence des sociétés impliquées et permettra l’ouverture de nouvelles entreprises,ce qui contribuera à diminuer le taux de chaumage qui ne cesse de grimper à chaque seconde.ce qu’il nous faudrait,ce que les autorités compétentes qui seront chargées de conclure ces accords,puissent insister sur des points essentiels tels que:
    – l’utilisation de main d’oeuvre à majorité comorienne.
    -que ce soit des sociétés où des comoriens pourront avoir la possibilité d’avoir des actions importantes,etc.
    Je vous remercie!

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*