Paiement des droits d’inscription à l’UDC: Le Ridja interpelle le président Bourhane

wpid-screenshot_2015-10-30-13-26-51-1.png

Dans une missive adressée au président de l’Université des Comores, le leader du parti Rassemblement pour une initiative de développement avec une jeunesse avertie (RIDJA), Said Larifou, demande une prolongation de la date de paiement des droits d’inscription, revendication brandie par les étudiants depuis la semaine dernière.

image

Suite aux nombreuses sollicitations des étudiants de l’UDC et de leurs parents quant au délai estimé trop court pour l’acquittement des frais d’inscription, Me Larifou, président du Ridja a dans une lettre adressée au président de l’Université, demandé la prolongation du délai.

« Nous estimons qu’il est de notre devoir de vous saisir d’une demande de prolongation du délai de paiement des frais d’inscription, le paiement échelonné de ces derniers est par ailleurs sollicité », peut-on lire dans la missive dont la Gazette s’est procurée une copie lors d’un point de presse tenu hier au siège du Ridja

Said Larifou juge cette démarche légitime et justifiée par le contexte social extrêmement difficile dans lequel se trouve confrontées de nombreuses familles, notamment les fonctionnaires qui, depuis quatre mois attendent le paiement de leur salaire.

« Certaines de ces familles seraient en droit de demander l’exonération des frais d’inscription en raison de la précarité de leur situation et de la volonté de leur enfants à poursuivre leur études », a dit cet avocat.

Compte tenu de l’extrême urgence et de la menace d’une année blanche à l’UDC dont seraient victimes plus de 2/3 des étudiants, soit selon lui, près de 6000 étudiants, Me Larifou a dit espérer obtenir une suite favorable à sa requête « faute de quoi, nous serons dans l’obligation de saisir la juridiction compétente pour faire valoir les revendications légitimes des étudiants comoriens », a-t-il conclu.

Ibnou M Abdou / LGDC

1 commentaire sur Paiement des droits d’inscription à l’UDC: Le Ridja interpelle le président Bourhane

  1. malgres les effort faits par le leader de RIDJA mais les etudants comoriens seront bientot aveuglés par la bande a Mamadou pour des simples interet personnels.Je suis vraiment navré ; comment est-il possible que les etudiants comoriens oublient toujours les efforts d’un figure comme Elarif.That is a shame for us!!!!!!

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*