Paiement manuel des fonctionnaires aux Comores

La Fop démantèle un réseau de fonctionnaires fantômes

Moroni, vendredi 20 Avril 2012 (HZK-Presse) –Plusieurs irrégularités ont été constatées lors du paiement manuel des agents de l’Etat pourle mois de mars. Le gouvernement envisage de suspendre provisoirement les salaires irréguliers en attendant les justifications.

Les fonctionnaires d’Etat sont payés manuellement. Ce système est mis en exécution momentanément afin d’éviter les irrégularités et les anomalies constatés lors du dernier recensement des agents de l’Etat. Le paiement manuel du mois de mars a déjà révélé plusieurs irrégularités selon le Secrétaire général de la Fonction publique. « L’opération a permis de faire plusieurs observations. Elle permettra au gouvernement de prendre une décision », affirme Houssamou Mohamed Madi, secrétaire général de la FOP.

Selon lui, chaque ministère envoie son rapport au secrétariat général du gouvernement. « C’est le SG du gouvernement qui reçoit les rapports des ministères et celui qui garde les chèques restants pour lesquels les personnes bénéficiaires ne sont pas identifiés », dit-il.

De nombreuses irrégularités ont été observées. Il a été constaté que des personnes recevaient des salaires alors qu’ils ne sont pas dans le pays. Les motifs d’absence de ces personnes restent méconnus. « Pour ceux qui suivent des formations à l’étranger, ceux qui sont partis pour des soins et ceux qui travaillent dans nos ambassades à l’étranger, leurs chèques seront transférés dans leurs comptes une fois qu’on aura vérifié si les actes d’autorisation sont justes. Pour ceux qui ne sont pas justifiés, leurs salaires seront suspendus provisoirement en attendant les 6 mois pour procéder au licenciement s’il n’y a eu aucun motif », précise Houssamou Mohamed.

Des fonctionnaires fantômes qui étaient payés ont été enregistrés, des personnes décédées qui recevaient toujours des salaires, des gens qui gagnent des indemnités qu’ils ne méritent pas et d’autres qui reçoivent des salaires plus élevés que leurs salaires de base. Il a été constaté que des agents étaient payés dans des services où ils ne travaillaient pas. Et le SG de la FOP de dire que « c’est le changement des ministères qui a provoqué ce dernier cas ». La commission qui sera formée par des responsables de la FOP, du ministère des finances et de la haute autorité de la Fonction publique procédera à la vérification des chèques non identifiés pour corriger ces erreurs.

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                         Natidja Hamidou

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*