Paludisme aux Comores: « Besseyé huli le dalawo » Ces effets secondaires connus ou cachés …

« Besseyé huli le dalawo !!! » c’est le slogan qui résonne ces derniers jours à Ngazidja et plus précisément à la capitale.  À presque une semaine du lancement de la campagne de lutte contre le paludisme, la population vit au rythme des effets secondaires de ces médicaments :paludisme-comores

vomissements, maux de tête intenses, diarrhées, fatigues, sommeil profond, problèmes d’articulations, la liste est tellement longue que certains peuvent cumuler en même temps tous ces effets au point de se poser la question de l’efficacité de ces médicaments.

A tort ou à raison, ces effets n’ont pas été expliqués avant la prise de la dose souhaitée et aucun médecin n’a livré son opinion là-dessus, du moins officiellement. Et on se demande également si les mêmes effets ont été recensés dans les autres îles.
Ceux qui sont chargés de la distribution des médicaments disent que le fait d’avoir les effets secondaires prouve leur efficacité.

Cependant, même si certains n’ont rencontré aucun problème, il existe toujours une partie de la population, peu soit elle, réticente et qui refuse d’en prendre par manque d’informations, juge-t-elle, sur ces médicaments. Et pour la petite histoire, une grand-mère qui a refusé d’en prendre nous dit : « Depuis quand on nous recense pour nous donner quelque chose ? Si ces médicaments étaient une bonne chose, ils ne nous les auraient pas donnés. Quand l’Etat a obtenu les dattes et les moutons, nous a-t-on recensé pour nous en donner ? Non, ils gardent pour eux. »comores-paludisme

N.Y.HAMADI Comores-infos à Moroni.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*