Paris est en passe d’annuler la visite d’Azali du 22 juillet

Coup de massue pour le président « le plus démocratiquement élu » et « reconnu par cinq puissances mondiales » son excellence Azali Assoumani. Alors qu’il s’apprêtait à effectuer une visite officielle à Paris le 22 juillet, le ministère français des affaires étrangères (Quai d’Orsay) cherche à annuler cette visite du chef de l’Etat comorien très contesté par son peuple, essentiellement la diaspora comorienne établie en France.

Une note d’information serait envoyée à la diplomatie comorienne, à cet effet. Sur celle-ci, la raison évoquée serait l’ « hostilité manifeste de la diaspora ». En effet, ça fait plusieurs mois les Comoriens de France battent le pavé contre le régime d’Azali qui a modifié la constitution d’une manière unilatérale. Et pas seulement. Tous les opposants de taille se trouvent en prison, les chanceux se sont réfugiés à l’extérieur. Les citoyens se font quotidiennement malmener par l’armée.

Moroni a du mal à digérer cette décision de Paris. Pour tenter de faire fléchir l’hexagone, le gouvernement aurait dépêché en urgence le premier conseiller de l’ambassade des Comores à Paris pour déminer le terrain (il se trouvait à Moroni). Les chances d’obtenir gain de cause sont très minces, les renseignements généraux français y étant défavorables.

Dans le cadre de cette visite, Azali devrait parapher l’accord cadre de coopération entre la France et les Comores qui est en attente depuis 2008. Cet accord prévoit notamment l’engagement de l’Union des Comores à lutter contre « l’émigration clandestine » vers Mayotte. En contrepartie, la France va financer un plan de développement France/Comores d’un montant total de 150 millions d’euros sur trois ans. Sauf revirement de dernière minute, le dossier doit attendre encore quelques temps. Pour un autre 22 juillet, peut-être.

7 commentaires sur Paris est en passe d’annuler la visite d’Azali du 22 juillet

  1. Bien jouer , et dans le cas contraire où la France change d’avis pour recevoir ce mort vivant , il est de notre devoir , peuple comorien de demander au président français Emanuel Macron d’expliquer au monde entier et à la France en particulier , est ce qu’il va recevoir Azali en entant qu’un président élu le 26 mai 2016 pour prendre fin le 26 mai 2021 , ou bien , la France va recevoir Azali en tant q’un président autoproclamé recemment après une série de manigances qui a abouti à un hold up électoral . Que le peuple comorien épris de liberté et de démocratie et soucieux de l’avenir de leur pays le sache , ainsi que le peuple français .

  2. C’ est surtout l’ actrice du filme X Miss Comores 2019
    qui a fait fléchir cette rencontre de ces 2 président à PARIS .
    Les lettres de la Diaspora comorienne de toutes les Grandes villes de Métropole, envoyés au palais de l’Elyssé avec la ferme détermination qu’il y aurait un BAIN DE SANG a Paris le 22 Juillet ont été belles et biens prisent au sérieux par l’ Etat Français . Cela aurait couté très cher à l’ Etat Français de mettre tout un dispositif pour contenir cette Diapora qui allait tous monter à Paris ce jour là pour en découdre avec leur président ELU par FRAUDE ELECTORALE DEMOCRATIQUEMENT comme cela se passe toujours dans une République bananière et anarchiquement bien organisée .
    Malgré cela ces hypocrites Comoriens veulent tirer Mayotte et les Maorés dans leur union de Dictature , de mensonge et de discrimination entre les iles .

  3. PARIS EST ELLE PRÊTE A ACCUEILLIR UN PRÉSIDENT QUI A DU SANG DANS SES MAINS.

    Paris pourrait prendre une décision sage.
    La France est le garant des droits de l’homme, elle ne fera pas ce que les autres pratiquent. Car, beaucoup de pays n’hésitent pas à faire défiler le tapis rouge aux criminels de guerre. Azali assoumani est un criminel notoire. Il ne cesse de tuer une partie de sa population. L’exemple récent est celui de feycal et nasser. Deux innocents tués pour rien.

    Sachez bien berceau des droits de l’homme que les prisons comoriennes sont pleines. Et les prisonniers sont forcés de boire des urines et mangés des crottes humaines.

    Laissez donc, cet individu au pouvoir est une honte pour les défenseurs des droits humains.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*