Pas de salaire pour les agents de Grande Comore et Anjouan

Dans la guerre que se livre les exécutifs insulaires et le pouvoir central, on y trouve la question de l’unification des fonctions publiques. Si l’Union trouve que des agents touchent un double salaire entre Union et île, les gouverneurs trouvent quant à eux que les îles ont la liberté d’administrer leurs propres affaires librement. Cette situation tendue à fait que les agents insulaires d’Anjouan et de Grande Comore attendent toujours leur salaire de juillet contrairement à ceux de Mohéli.

Pourtant, le plus surprenant et de constatent que les trois îles n’ont toujours pas envoyé leur liste d’agent mais que seule Mohéli a été payé. Les deux autres îles sont dans l’expectative. D’aucuns se demandent le pourquoi de ce traitement inégal d’autant plus que toutes les îles ont opposé une fin de non recevoir par rapport à la lettre de la fonction publique de l’Union qui demande la réunification.

2 commentaires sur Pas de salaire pour les agents de Grande Comore et Anjouan

  1. C’est l’argent de la famille Azali hérité de ses pauvres parents , donc il doit faire ce qui lui semble bon selon sa structure mentale défaillante par un tumeur , Azali peut entasser des milliards de franc comoriens par le dos du peuple comorien , mais une chose est sure , il ne vivra pas heureux de cet argent maudit , Dieu lui reserve un chatiments pénible à commencer par son tumeur de cerveau incurable qui s’ajoutera inchallah par un attaque cardio vasculaire , Dieu est grand et le peuple comorien tout son espoir reponse en lui .

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*