Le patronat anjouanais se rebiffe contre les taxes abusives

AG Ankiba samedi
Assistance assemblée générale ANKIBA
Assistance assemblée générale ANKIBA

Le Groupement des Opérateurs Économiques d’Anjouan “ANKIBA” a tenu son Assemblée générale annuelle samedi matin au Johanna Hôtel. Ce groupement d’intérêts communs des opérateurs anjouanais (le patronat anjouanais) qui date de plus de 10 ans, compte hausser le ton contre le gouvernement et les autorités insulaires sur l’augmentation injustifiée des patentes, IBD, TPU etc., mais aussi les tracasseries douanières et portuaires qu’ils subissent ces derniers temps.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Dans ses débats de samedi matin, le patronat anjouanais, estime qui est temps que dire stop à l’hémorragie. Appuyé par les petits commerçants et artisans, ANKIBA n’exclut pas l’éventualité de décréter  3 jours de « commerce morte » à Anjouan pour se faire entendre.

D’après le secrétaire général de Ankiba Mohamed EL Bakri  « notre objectif étant de nous constituer en force syndicale capable de défendre nos intérêts surtout en cette période de hausse exponentielle des patentes, IBD, TPU et autres taxes, ainsi qu’à la hausse des taxes de dédouanement et les frais supplémentaires d’entrer au port de Mutsamudu, il est de notre devoir de hausser le ton auprès des autorités compétentes. Dans le dialogue d’abord. C’est d’ailleurs la raison que nous avons pris rendez-vous avec le gouverneur Salami dès ce lundi et à partir de là, nous saurons à quoi se tenir. » A-t-il déclaré à comores-infos juste après l’assemblée générale de samedi matin.

Le bureau sortant qui est reconduit pour rempiler un second mandat à l’unanimité des membres présent, est investi d’une mission principale : « Amorcer un dialogue franc et dissuasif en vue d’une révision à la baisse des taxes excessives et injustifié avec les autorités de l’île et de l’union pour que les deux pouvoirs harmonisent les lois et les respectent. » et de s’ouvrir une 3eme catégorie de membres. Les petits commerçants. »

Ankiba qui comptait 55 adhérents l’année dernière va devoir examiner 187 nouvelles intentions d’adhésions cette année, selon les chiffres présentés par son secrétaire général.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*