L’affaire dite des « Cailloux » d’Handouli: un scandale? Une Bavure? Un Signe Divin?

Il s’agit en fait d’un contrat passé entre une société multinationale et le gouvernement Comorien, jusque là rien d’extraordinaire.

image
Manifestation

Lorsque l’on se renseigne sur ce contrat, on nous répond qu’au départ cette concession d’exploitation de cette carrière de cailloux, qui d’après les initiateurs n’avait aucune autre valeur que d’être un élèment pour la construction des routes et immobilières, mais au bout d’un certain temps, la population vraiment moins idiote que veulent bien nous faire croire les gouvernants des Comores, s’est rendue compte que le produit était d’une grande valeur, la concession d’exploitation a été accordée en violation des Lois et Règlements.

La réglementation en principe concernant les contrats miniers ordonne qu’avant toute recherche ou exploitation minière, une étude d’impact environnementale soit effectuée, or aucune étude d’impact ont été entreprises sur le site: oubli? acte criminel? Le contrat d’exploitation est contesté! en effet la Loi, oblige que les parties intéréssées, en premier le Gouverneur de Ngazidja, le parlement soient informées au préalable.mais voilà le vrai problème, celui qui permet que quelques amis se réunissent pour conclurent ce genre de contrat, car aux Comores il n’y a pas un Code Minier et Pétrolier!

Vous comprenez pourquoi, ce Mamadou a pu signer un contrat d’exploitation pétrolière à un groupe américain , alors qu’il n’en avait pas le droit.

Depuis plusieurs années , la bonne gouvernance est encore ici remise en question, la population ne peut plus tolérer ce viol continuel des consciences des patriotes, insupportable est devenu le mot de la révolte.Conséquences: des évènements graves, des destructions de biens,des violences policères, maisons pillées, saccagées et on constate qu’aucune personne s’est interposée pour éviter le pire! aucun notable! aucun religieux! tout celà, mes amis provient de cette plaque de plomb que des hommes comme Sambi et comme le sanguinaire commandant de la gendarmerie ont placée sur la tête des habitants d’Anjouan, la peur, la résignation, sont ancrées dans leur mémoire.

image
Armée

La situation économique et sociale est catastrophique,le désordre se propage,mais au-dessus de tout celà que voit-on encore le Vice-président chargé des Finances le dénommé Mohamed Ali Soilih, qui a envoyé l’armée contre la population civile, cette décision doit être réfléchie, mais face à cette opposition à une exploitation encore signée par ce triste sir avec probablement les commissions qui s’ensuivent, ne pouvait pas laisser passer cette affaire, il fallait éteindre le feu immédiatement, alors la sale besogne fut donnée à l’armée. Ne croyez pas que les maisons saccagées soient des actes habituels de l’armée, non, on leur à demander de faire ces dégats pour que plus personne ne parlent. Mais hélas comme vos Dirigeants sont des ignares, ils ne se rappelent pas que les téléphones ont des SMS et même des MMS! Imbéciles!

Nous savons que le contrat a été signé par le Vice-président chargé du Ministère de l’Aménagement du Territoire , des Infrastructures , de l’Urbanisme et de Habitat,avec l’entreprise COLAS,Ce contrat lui octroie le droit exclusif d’extraire et de disposer de tous les matériaux exploitables sur le site. Et devinez qui a confirmé ce contrat le Vice-président en charge des finances, Mohamed Ali Soilih alias Mamadou, qui n’est jamais loin quant il y a une magouille à faire. Nous savons tous maintenant que ce contrat est caduque car en plus de ce que nous vous avons écrit plus haut, il y a un élèment qui lui est primordial : la CONSTITUTION qui stipule que tous contrats miniers ou pétroliers doit faire l’objet d’une LOI.Or, l’Assemblée nationale ignore l’existence de ce contrat.

Nous voudrions dire un mot aux Officiers, Sous-Officiers et Hommes de Troupe de l’armée Comorienne, attention une bande de voyous se servent de vous pour maquiller leurs abus et délits financiers, vous savez très bien que ces personnes ne vous seront jamais reconnaissants surtout si l’affaire tourne mal et que l’international se met à l’unisson pour apporter leur soutien à la population de Vanamboini dont le seul délit est d’avoir dit stop à ce viol manifeste du Patrimoine Comorien.

A l’approche de la date de la commémoration de la prise de pouvoir de Feu Ali SOIHILI, vous ne pouvez rester les bras croisés, Il faut maintenant que vous toutes et tous vous repreniez votre liberté, vous devez vous préparer à dire tout haut à ces crapules STOP, au début du Ramadan, nous vous avions dit que ce mois Saint vous apportera la décision de Dieu et de son Prophète, nous pensons que le drame qui vient de se dérouler en cette fin de Ramadan est le signe de la fin de l’esclavage de la population Comorienne et la fin du dépeçage des richesses de ce Pays pour satisfaire les appétits de quelques politiciens véreux et ne reculant devant rien: Dans le Saint Coran, il est écrit souvent que les songes du Saint Prophète, naissaient en des moments difficiles et où il devait prendre des responsabilités pour la sauvegarde de son peuple et de ses saints écrits.

PHILIPPE DIVAY

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*