Plusieurs enlèvements d’enfants ces derniers jours à Ngazidja

La population se décrète l’État d’urgence. Depuis un certain moment, une information circule dans l’ensemble du territoire qu’une voiture 4×4 noire sans matricule sillonne l’ile de Ngazidja et enlève des enfants pour des sacrifice pour le gouvernement afin de maintenir le président Azali au pouvoir. Une information prise au sérieux par les parents qui n’ont pas hésité à se décréter l’État d’urgence pour eux et leurs enfants. Dans certaines régions, villes et villages, la sortie des enfants à partir de 17 heures est presque interdite. Certains ont interdit leurs enfants de ne plus prendre des voitures qu’à ceux qu’ils connaissent.

La peur règne notamment à Ngazidja, par contre, les rumeurs sont répandus partout que certains enfants ont déjà fait l’objet des enlèvements. À divers endroits, on nous parle d’enlèvement mais sans précision ni nom d’un enfant ni de sa famille.

Personnellement, je fais le déplacement dans deux villages de différentes régions qu’on m’a parlé des enlèvements, mais une fois sur place on m’ a dit que ce n’est pas ici, par contre, on m’ informe encore qu’ils ont entendu qu’un acte pareil a eu lieu quelque part en me citant un autre village que dans leurs localités.
Pourtant l’heure est grave, les rumeurs s’enchaînent, sans pouvoir nous affirmer avec précision d’un nom d’un enfant enlevé,de sa ville où village d’où un acte pareil eu lieu. Dans la foulée, le gouvernement reste silencieux comme à son habitude au sujets qui inquiètent l’ensemble de la population.

Nakidine Hassan

3 commentaires sur Plusieurs enlèvements d’enfants ces derniers jours à Ngazidja

  1. Je ne comprend pas pourquoi faire un article sur des informations qu’il est impossible de vérifier. Vous avouez vous meme n’avoir aucun nom, aucune famille ni village qui confirme ces « on dit »!
    En relayant ce genre de rumeur no vérifié, cela ne participe t-il pas simplement à susciter la peur chez les citoyens comorien?
    Ne voudrait il pas mieux avoir des confirmations avant d’écrire ce genre d’article qui sans preuve participe simplement a créer la peur. En effet, sans preuve cela reste une rumeur et non une information!
    C’est dommage car le site se nomme « Comores-infos »

  2. Azali et kiki sont-ils derrière ces enlèvements ?
    Depuis plusieurs mois des enlèvements sont constatés par la population de ngazidja. Ces actes criminels font peur aux parents car, ce sont les plus jeunes qui attirent la convoitise de ces brigands. Il faut noter que selon la population, azali et kiki sont derrière ces actes abjects.

    D’abord, azali n’hésite pas à utiliser la sorcellerie pour se maintenir au pouvoir. Il s’agit d’une méthode employée par bon nombre de chefs d’État africains. Notamment, ceux de l’Afrique de l’ouest et ceux de l’est. Il faut dire que deux hypothèses sont plausibles sur cette affaire :

    Premièrement, azali cherche à sacrifier des vies humaines au profit de son maintien au pouvoir. En effet, il est tellement obnubilé par le pouvoir, et cela, lui pousse à user des moyens inhumains pour se pérenniser à Beit-Salama. Le 4*4 noir pourrait être au service du despote sanguinaire azali. Mais, azali doit savoir que certaines villes ne lui laisseront pas pratiquer ces actes abominables.
    Si azali veut sacrifier des jeunes afin de rester au pouvoir jusqu’en 2030, Il veut également Semer la zizanie au sein de l’archipel des Comores.
    C’est ainsi qu’il est possible que ce trouble est un acte réfléchit. Il s’agit de faire en sorte que la population ait peur et éviter les regroupements. Notez que tous les scénarios sont sur la table. Azali sait bien que pour soigner ses maladies graves, il a besoin du trésor public. Car, sans l’argent public il n’ira pas loin. Par conséquent, tous les moyens sont bons. De la criminalité à l’abominable. Notre journaliste , Abdallah Agwa, nous a confirmé l’existence des sorciers en Provence de la province de LAMU. Ces derniers sont à Beit-Salama.

    Bref, nous demandons le départ immédiat du despote sanguinaire azali, car les Comores connaissent des actes insupportables auxquels n’ont jamais existé auparavant.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*