Plusieurs maisons de la grande capitale, Moroni, n’ont pas de citernes ni de puits

Plusieurs maisons de la grande capitale, Moroni, n’ont pas de citernes ni de puits. Tellement confiantes de leur MaMwé [Madji na Mwendje] devenu « HiNyo » [Hidza na Nyora], les populations  ont souvent eu recours au fils indien dans les bornes fontaines.
Les inondations qui ont touchées la partie Sud-Ouest de Ngazidja ont détruits le réseau d’eau qui servait Moroni. Une pénurie qui atteint tout le monde mais qui en fait des heureux. En effet l’eau minérale est devenue la grande source qui nous retient en vie.
Il est temps que l’on réhabilite des citernes dans les maisons de la capitale Moroni. Au cas où […]. Puisqu’il y a la pluie de temps en temps, nussu ya hassara! .
Ben Charafaine Abdillahi HAMDI

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*