Poème pour un petit ange 

Lorsque tu arriveras là-bas, au ciel,

À ton Seigneur accueillant et magnanime.

Dis que dans ta vie d’un jour,

Tu as pu voir les hommes, y compris les sourds à la douleur.
Lorsque tu arriveras là-bas, au ciel,

Dis que tu t’appelais Zoubeida,

Dis que pendant que des sans-bras nageaient pour toi

Des capitaines s’en allaient à bord de leurs navires.
Petit ange! Petit ange!

Là haut, va sans peine! Va sans regrets

Puisque je sais qu’au royaume des princesses,

Dieu te réserve un trône d’or Incha Allah
Pour toi Zoubeida.

Abde Wadjih

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*