Point d’achèvement. Les conseils d’Administration du Fmi et de la Banque mondiale se prononceront les 17 et 18 décembre prochains

La mission du Fonds monétaire international a tenu sa conférence de presse, ce samedi 6 octobre, après un séjour de deux semaines à Moroni. La mission, qui a duré du 22 septembre au 6 octobre, portait sur trois volets , à savoir les consultations de 2012 au titre de l’article quatre du Fmi, la quatrième revue des résultats obtenus dans le cadre du programme appuyé de la Facilité élargie de crédit (Fec), et la mesure, par l’équipe du Fmi et de la Banque mondiale, des progrès réalisés par les Comores dans la mise en œuvre des déclencheurs du point d’achèvement de l’initiative pays pauvres très endettés (lire Al-watwan du 7 septembre 2012).

Le chef de la mission, Mbuyamu Matungulu, a parlé de résultats “globalement satisfaisants“ pour les trois volets examinés. Pour le chef de mission, il y a “une cohérence“ entre le Programme et les réalisations du gouvernement. “Tous les repères structurels pour la période prenant fin en septembre ont été respectés, sauf un seul“, a-t-il soutenu. Cette exception concerne le retard enregistré au niveau de la mise en œuvre des cadres organiques de la Fonction publique, récemment approuvés par le parlement.

Une application repoussée au début 2013. Selon Matungulu, “la situation des fiances publiques est nettement stable avec les grands objectifs en matière de recettes qui ont été répondus et une meilleure maitrise des dépenses.“ En excluant les recettes exceptionnelles, lit-on dans le communiqué, au titre de la citoyenneté économique, qui sont estimées à 3,1% du Pib, le déficit budgétaire primaire devrait tomber à 0,9% du Pib en 2012, contre un objectif de 1,1% du Pib dans le Programme et 1,4% du Pib en 2011.

Pour ce qui est du grand rendez-vous du point d’achèvement de décembre, la mission note que pour les conditions à remplir pour atteindre le point d’achèvement “ les progrès seront globalement satisfaisants lorsque l’appel à manifestation d’intérêt auprès d’investisseurs potentiels de Comores Telecom sera lancé dans les semaines à venir. Ce qui faciliterait l’accès du pays au point d’achèvement de l’Ippte, lui permettant de bénéficier de l’intégralité de l’allégement de la dette de la part des créanciers.” Une dette extérieure évaluée à hauteur de 94 milliards de francs. Sur ce point précis de l’ouverture du capital de l’opérateur public des télécommunications, les autorités comoriennes ont annoncé l’adoption d’un Plan social pour Comores Telecom.

Et les contours de ce Plan devraient être officiellement communiqués “prochainement”, selon le secrétariat permanent de la Cellule des réformes économiques et financières. C’est les 17 et 18 décembre prochains que se réuniront respectivement le conseil d’Administration du Fmi et de la Banque mondiale ( lire Al-watwan du 17 septembre 2012), occasion où seront examinées les chances de l’Union des Comores pour son accession au point d’achèvement.

Kamardine Soulé

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*