Pose de la 1ère pierre du centre hospitalier El Maaruf : Le chef de l’État exige de la qualité pour l’ouvrage

Le président de la République a procédé ce samedi à la pose de la première pierre du nouveau centre hospitalier universitaire d’El Maaruf. Un projet de grande envergure estimé à plus de 20 milliards fc, et qui doit être selon le chef de l’État une source de fierté nationale, et dont il promet de s’investir personnellement.

Centre hospitalier universitaire El-Maarouf des Comores tel est le nom donné au projet pharaonique dont le président Azali Assoumani a procédé à la pose de la première pierre samedi dernier. Un imposant bâtiment de cinq niveaux qui sera construit sur 42000m² de surface pour une capacité de plus de 600 lits, avec un financement total de plus de 20 milliards fc. D’après Moussa Dada conseiller du chef de l’État pour les infrastructures, la construction de ce centre hospitalier sera modulaire – facile à réaliser – et les clés seront remises dans un délai de trois ans.

Pour réaliser ce méga projet, Azali Assoumani vise à utiliser « au mieux les ressources financières, humaines et matérielles du pays pour améliorer l’accès aux soins, la qualité et la sécurité de prise en charge des patients et ainsi préparer l’avenir » du système hospitalier des Comores.

Partant d’un constat que les évacuations sanitaires reviennent chères aux comoriens (plus de 1500 personnes par année) pour un coût de six milliards, il a été nécessaire pour le pays de trouver une solution alternative. « Les évacuation sanitaires sont coûteuses pour l’État et pour les familles. Ainsi l’État s’est donné les moyens pour relever ce défi », a-t-il indiqué, ajoutant que les destinations sont devenues de plus en plus onéreuses, les garanties exigées par les ambassades, la facture des soins sont hors de portée de la grande majorité de nos concitoyens.

Maoulida Mbaé/ LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*