Pour Kiki, le Juwa est devenu le parti Jumwa

Le parti Orange a tenu une assemblée générale ce matin à l’hôtel Retaj au cours de laquelle, le ministre de l’Intérieur Mohamed Daoudou a envoyé un message à ses opposants principalement du parti Juwa. « Il y a un parti qui a désormais changé de nom. Il s’appelle le parti Jumwa mais je tiens à leur dire que pour nous, le mois de Ramadan est un mois sacré de recueillement et de prière. Si eux n’ont pas jeuné le Ramadan, nous on est jeuneurs.

Ainsi, non jeuneurs qu’ils sont, ils doivent attendre la fin du mois sacré pour qu’on soit à pied d’égalité et ainsi combattre » a dit Mohamed Daoudou. Et ce dernier d’ajouter que dans tous les cas, le désordre ne peut être aucunement toléré selon le patron de la sécurité nationale qui a par ailleurs laissé entendre qu’il a une dent très forte contre l’ancien gouverneur Mouigni Baraka pour qui « l’entente n’est désormais plus possible ».

3 commentaires sur Pour Kiki, le Juwa est devenu le parti Jumwa

  1. kik si tu es la c’est parceque le parti jumwa comme tu dis s’est mouillé pour te poser la ou tu es mais ne t’inquiete pas toi sans deputé et azali avec 2 depuités sauf vol dans ce pays vous etes zero et la roue tourne tu seras pas la à vie
    toi par contre tu peux reunir et l’oppostion non
    il y que toi qui fait pas le ramadan si tu laisses faire les manifs comme les pays democrates sans utilisés l’armée un moment l’armée va changer le fusi d epaul prends gare à toi

  2. Tu as raison.Mais quelle démonstration de force…Le parti orange est vraiment fort et Qui aurait cru!!!Les comoriens sont imprévisibles.
    Sûrement heureux ses comocos

  3. On est vraiment dans un pays de sans droit ; d’un côté un ministre d’Etat qui organise une assemblée générale de son parti dans une grande liberté de circulation et qui se pavoise en plein devant les micros de l’autre les opposants rocquevillés dans des demeures privées pour faire leurs réunions avec de véritables opérations de contrôle de la circulation pour les véhicules se rendant dans ces réunions. Qu’est ce que ces façons de faire ! Et vous parlez de démocratie aux Comores ! Vraiment ? Azali et compagnie ont décidé de prendre ce pays à nous tous, en otage? en 2018 !

Répondre à Momo Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*