En ce moment

Pour le colonel Anrifi, les militaires indélicats seront « punis par Napoléon »

Là où il gît, le colonel Anrifi aura été le premier militaire à subir de plein fouet le courroux de Napoléon Bonaparte (un big LOL). Dans une de ses multiples déclarations publiques, nous avons repéré un passage où le patron du corps militaire au niveau de Moheli faisait la morale à ses subalternes. Le tristement célèbre colonel Anrifi devait rappeler que « l’AND n’est pas là pour saccager la population » mais plutôt pour la « protéger, l’enseigner, l’aimer et l’aider ». On aurait cru un personnage très gentil, épris de justice, loin du tortionnaire qu’il était.

Pour dissuader ses frères d’armes d’aller à l’encontre de ces fondements qu’il venait d’énumérer, le colonel devait les prévenir que quiconque passera outre, ça ne sera pas à la justice ou à la hiérarchie de se charger de lui, mais plutôt…l’ancien empereur de France Napoléon Bonaparte.

« Si les officciers, les sous-offiers…n’appliquent pas la discpline de Napoléon, Napoléan les punira ». Napoléon a plusieurs citations relatives à l’armée. Mais dans le contexte du sermon du colonel Anrifi, il devrait s’agir de celle-ci: « l’armée c’est la nation ». Napoléon fait-il partie des anges de l’au-delà ? Si tel est le cas, ce qui nous étonnerait, prions donc qu’il ne punisse notre regretté colonel qui, de tout son vivant, a fait de l’armée un moyen de répression violente sur la nation, violant ainsi les valeurs de l’empereur. Sur le même sujet, lire aussi👉http://www.comores-infos.net/meme-mort-le-colonel-anrifi-se-fait-toujours-

maudire-par-la-population/

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*