En ce moment

Pour une coopération économique, sept missions diplomatiques sont reçues par le ministre de l’économie et des investissements

Après la conférence des partenaires au développement et dans une volonté d’attirer les investisseurs pour l’exécution du plan Comores émergent, le ministre de l’économie, des investissements, de l’énergie en charge de l’intégration économique, du tourisme et de l’artisanat, Houmed Msaidié a reçu ce matin plusieurs délégations diplomatiques des différents pays partenaires des Comores. Il a notamment reçu l’ambassadeur Sud-africain nouvellement accrédité aux Comores pour parler des axes de coopération bilatérale. Les échanges ont porté entre autres sur les énergies renouvelables, les importations de viande et de volailles pour faire face à une demande croissante, le transport aérien pour soutenir l’ambition comorienne qui vise à se doter d’une compagnie aérienne nationale, le développement du secteur bancaire et le soutien à l’université des Comores en œuvrant pour des cours d’anglais diplomatique et économique.

S’agissant de l’ambassadeur de Serbie en Union des Comores avec résidence à Nairobi, Dragan Zupanjevac, les discussions tournaient autour de la volonté commune de développer la coopération entre les deux pays. Ayant pris part à la Cpad au mois de décembre passé, la Serbie s’est engagée sur des investissements de l’ordre de 500 000 euros dans les domaines du tourisme, de l’agriculture notamment la production de maïs, la pêche ou de l’économie digitale. Le diplomate serbe a estimé que les Comores ont soutenu l’intégrité territoriale de la Serbie sur la question du Kossovo raison pour laquelle, la coopération bilatérale a été renforcée. Répondant à une question sur les priorités actuelles du gouvernement, le ministre du tourisme a souligné le souhait de construire un hôtel de 80 chambres à Chindini pour développer davantage la connexion touristique avec Mohéli.

L’ambassadeur du Royaume Uni en Union des Comores avec résidence à Madagascar, Phil Boyle a également été reçu par le ministre de l’économie pour parler de la signature d’accord de partenariat économique après le Brexit qui a vu le Royaume Uni se retirer de l’Union Européenne. Cet accord signé par Maurice, Seychelles, Zimbabwe vise à protéger les industries des pays de l’Océan indien et d’assurer l’accès au marché britannique au profit des pays signataires. Le ministre a rassuré le diplomate en affirmant que ce dossier fera l’objet d’une note en conseil des ministres pour ainsi obtenir l’aval du gouvernement.

Le tour était venu pour l’ambassadrice du Canada en Union des Comores d’être reçue par le ministre des investissements. Pamela O’Donnell était venue pour obtenir le maximum d’informations sur le programme de la géothermie et l’énergie solaire. Le ministre de l’énergie, Houmed Msaidié a rappelé qu’au niveau de la géothermie, le pays est en phase de mobilisation des fonds et qu’actuellement, 35-40 millions de dollars sont à recolter pour un programme susceptible de fournir jusqu’à 40 mégawatts. Pour l’énergie solaire, le ministre a évoqué la présence de l’entreprise Innovent qui construit une centrale de 3 mégawatts à Foumbouni, Vigor qui s’est implantée à Ndzuani et le Maroc qui compte également y investir. Il a rappelé que le Canada avait un projet solaire mais qu’on n’observe aucune avancée.

Le ministre de l’économie a par la suite reçu l’ambassadeur de Roumanie en Union des Comores avec résidence à Pretoria en Afrique du Sud. Marius Boranescu est venu pour le renforcement des relations bilatérales dans le domaine du commerce, du tourisme et de l’éducation. Pour un partenariat économique mutuellement bénéfique, le ministre, Houmed Msaidié a mis l’accent sur le tourisme qui demeure le projet stratégique pour atteindre l’émergence du pays. Il insistera également sur la construction des infrastructures routières, portuaires et aéroportuaires sans oublier le développement industriel dans la mesure où, « les Comores ne sont pas seulement 800 000 habitants mais plus de 500 millions de consommateurs grâce à l’intégration régionale ».
Après la représentation roumaine, Houmed Msaidié s’est entretenu avec la représentante du Bangladesh aux Comores avec résidence à Maurice, Rezina Ahmed. Venue pour la première fois aux Comores pour présenter ses lettres de créances, la diplomate a saisi l’occasion pour plaider une coopération économique. Constatant qu’aucun accord ne lie les deux pays, l’ambassadrice proposerait de mettre en contact les hommes d’affaires des deux pays, de faciliter l’accès des médicaments produits au Bangladesh dans le marché comorien et procéder à des formations dans le domaine de l’artisanat au profit des artisans comoriens. Rezina Ahmed a également évoqué les étudiants comoriens désireux de se rendre à Dakha, la capitale bangladaise, mais qui sont souvent en retard du fait de l’absence d’une coopération bilatérale entre les deux nations.
En fin, devant l’ambassadeur suisse avec établissement à Madagascar, Chasper Sarott, le ministre de l’artisanat, Houmed Msaidié a plaidé pour la formation professionnelle. Une formation qui mettra l’accent sur la création et la production afin de soutenir la politique du développement économique.

Ministère de l’économie

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*