Pourquoi la prison pour Sambi et non pour Mamadou et Ikililou ?

L’affaire de la citoyenneté économique révèle une réalité implacable, celle qui anime les autorités actuelles qui veulent en finir avec Sambi. Preuve en est que tous les moyens juridiques, judiciaires et politiques sont mis à contribution. Aujourd’hui tout le monde se pose la question de savoir pourquoi l’ancien président est en prison là où les Mamadou et Ikililou sont « libres ». Dès le début de cette affaire, les politiciens ont préparé le terrain. L’on se rappelle de la sortie d’El-amine Souef qui déclarait que soit Sambi est coupable soit responsable. Il ne peut pas être autrement.

Aujourd’hui, nous savons (selon le rapport parlementaire) qu’Ikililou a vendu presque trois fois de passeports et par conséquent, Mamadou a géré trois fois plus d’argent. Mamadou qui aurait dû être actuellement en prison selon le juge d’instruction, est tout simplement chez lui parce que Mbeni et ses partisans sans oublier les deux procureurs ont refusé. Sambi lui, est malmené (l’on n’oserait pas voir une connotation insulaire dans cette affaire).

Voir aussi :

6 commentaires sur Pourquoi la prison pour Sambi et non pour Mamadou et Ikililou ?

  1. je ne suis pas politicien et ne soutien pas aucun Politicien , car pour moi un Politien c’est être très éloquent pour mentir , surtout les politiciens comoriens , ils sont les premiers des menteurs , je fais mon analyse de un des commentaire avant le mien, je ne suis pas d’accord de dire que Monsieur le président son Excellence sambi est mis en prison car il est d’origine anjouanaise , il ne faut pas dire comme ça , car vous aller provoquer une division , son excellence Monsieur sambi avant tout est comorien , il est élu président de tous les comoriens , comme son Excellence Dr IKILILOU et SON Excellence Mr AZALI malgré tout ils ne respectent leurs engagements prisent devant Dieu et au peuple comorien ,également il n’est pas normal s’il est vrai que son Excellence Dr IKKILILOU et Monsieur MAMADOU ont aussi mis en cause que le président sambi qu’ils restent libres et mettre le président sambi en prison , ça c’est l’injustice et ça creer une haine , dans la démocratie la justice n’est pas partielle , tout le monde est jugeable s’il le faut , donc il faut que Dr IKILILOU et MAMADOU soient juger ,si les pouvoirs comoriens décide de mettre en place une justice pour tout le monde , le pays va avancer et ça serait une vrai démocratie , je serai fier aussi que le président AZALI sera un jour convoqué et mis en examen s’il faut en prenant exemple des autres pays démocratique du monde , je serais content de voir les Comores en développent , en matière de justice ,éducation , santé , vrai démocratie ect…

  2. Sambi est en prison parce qu’il est anjouanais et l’actuel monarque comorien a une haine viscérale contre les anjouanais sinon comment comprendre que d’autres protagonistes ne soient inquiétés par le pouvoir Azali à l’instar de Mamadou et Ikililou .

  3. Vous avez bien raison de vous interroger sur la bizarrerie de ce dossier dit de « Citoyenneté économique ».
    A mon avis, ni Sambi ni Ikililou, ni Mamadou.. ne sont coupables comme on le prétend dans ce dossier.
    Car, en matière de finances publiques et de comptabilité publique, seul le Ministre des Finances est Ordonnateur national. Donc, les chefs d’Etat ne sont pas des agents de la Comptabilité publique.
    La vente des passeports est règlée en dollars(devises)sur le compte courant unique du Trésor(CUT) à la Banque centrale.
    Le Ministre des Finances n’a pas de chéquier de la Banque centrale. Seul le TPG, qui est comptable supérieur dispose de chéquier pour mouvementer ce compte. Le Ministre des Finances(supérieur hiérarchique du TPG) peut ordonner l’utilisation de l’argent du Compte Courant Unique. Mais, c’est le TPG ou un autre comptable supérieur qui exécute l’ordre moyennant des pièces justificatives.Alors, dans ce dossier, pourquoi aucun comptable du Trésor ni de la Banque centrale n’est interrogé?
    Le Rapport de l’Assemblée nationale ne peut pas constitué à lui seul une preuve d’une culpabilité préventive.
    A mon avis, les défenseurs de ces politiciens devraient rapidement épuiser toutes les voies de recours judiciaires internes avant d’extérioriser judiciairement l’affaire(les Comores sont membres de plusieurs institutions judiciaires externes).
    La détention préventive est utilisée ici pour neutraliser des personnes qui n’ont rien à voir avec des opérations de comptabilité publique ni de fonds publics.

  4. Merci A.Athoumane pour cet article riche!L’emprisonnement de Sambi n’est pas lié à une affaire d’argent,ça se voit.
    Dans leur enquête,pas témoignage juste montrant d’abord qu’il ya eu argent disparu pendant son règne(faux calcul,invention bien sure non fondée).
    Il fallait( avant tout) argent dispru,puis chercher à localiser le lieu ou la personne avec précision liés à cette disparition.

Répondre à AAAC Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*