Première Conférence ministérielle sur l’Economie Bleue pour les pays de l’IORA

11801943_1040403649316792_197280166_n
Du 02 au 04 septembre 2015, se tenue à l’Île Maurice la Première Conférence ministérielle sur l’Economie Bleue pour les pays de l’IORA (Indian Ocean Rim Association). Une délégation ministérielle de deux personnes, conduite par SEM Abdoulkarim Mohamed, Ministre des Relations extérieures et de la Coopération participe à cette importante rencontre régionale.
Selon Monsieur IMAM Abdillah, Chargé de dossiers et membre de la délégation comorienne, cette rencontre est une belle opportunité pour le pays de prendre connaissance de l’expérience des autres pays membres en matière d’économie bleue. Les Comores se trouvent dans un océan riche et géopolitiquement convoité. Le pays a la chance de baigner dans cet or bleu. Une bonne coopération régionale et un partage d’expertise entre les Etats devraient servir de levier à l’exploitation des richesses maritimes pour le bien-être de la population comorienne.
Plusieurs thèmes étaient à l’ordre du jour : la gestion de la pêche, la sécurité maritime, les échanges commerciaux, la préservation des espèces marins, le tourisme, les énergies océaniques renouvelables, les dépôts minéraux et l’aquaculture.
La réunion ministérielle a eu le jeudi 03 septembre, précédé du Comité des officiers nationaux le mercredi 02 septembre.
Selon M. IMAM, le Comité des Officiers avait pour rôle d’étudier les différents paramètres de ce cadre de coopération. Les recommandations qui en découlèrent, ont été soumises pour approbation aux Ministres durant la réunion ministérielle à huis-clos 1+1 ; et se sont déclinées en déclaration finale.
Cette Conférence ministérielle devrait donner le top à des ateliers thématiques auxquels devront participer les techniciens des différentes institutions nationales, partie prenante de cette économie bleue.
Selon toujours ce fonctionnaire du Mirex, étant donné l’importance et la transversalité de la thématique, il serait souhaitable que dans le long terme, une commission nationale interministérielle voit le jour pour créer une plateforme de suivi. L’avenir des Comores émergera de cet océan. Nous n’en sommes peut-être pas conscients aujourd’hui mais dans quelques années, ce bout de mer de la planète nous mènera vers un futur prospère, poursuit-il. Il faut juste veiller à ce que dans cette coopération régionale, le droit international, l’intégrité territoriale et la souveraineté des Etats membres soient bien respectés. Les Comores veilleront au grain sur cette question.
Un plaidoyer serait en cours afin que les Comores puissent accueillir le prochain atelier de cette organisation régionale en cette fin d’année.
Des rencontres officielles ont également été programmées, notamment avec le Représentant de la FAO, le Secrétaire général de la COI, le Secrétaire général de l’IORA, le Ministre mauricien des Affaires étrangères, et d’autres chefs des différentes délégations.
Pour rappel, l’IORA ou Indian Ocean Rim Association est une Organisation internationale créée en mars 1997 et regroupant 20 pays membres : Afrique du Sud, Mozambique, Kenya, Tanzanie, Madagascar, Maurice, Seychelles Comores, Oman, Iran, Emirats arabes unis, Yémen, Inde, Sri Lanka, Bangladesh, Malaisie, Singapour, Indonésie, Thaïlande et Australie. Les Comores sont membres depuis le 02 novembre 2012. Les Etats-Unis, la France, la Chine, le Japon, le Royaume-Uni et l’Egypte en sont les partenaires.

Publié par le Cabinet du Ministre des Relations extérieures et de la Coopération

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*