Première réaction du président Azali contre le vice-président Djaffar

« Un vice-président ne doit pas avoir un poste ministériel », déclare le président Azali. Sans nommé le vice-président Djaffar, Azali s’est exprimé pour la première fois sur la décision de Djaffar. Regardez la vidéo ci-dessous:

 

3 commentaires sur Première réaction du président Azali contre le vice-président Djaffar

  1. En disant cela, le président nous explique qu’il va réformer tout. Et je suis de son avis qu’un vice président ne doit aucunement avoir un rôle ministériel quelconque. A la rigueur, Djanfar aurait être ministre de la justice mais l’économie qu’est ce qui s’y connait en économie

  2. J’inviterais Mr le Président de l’Union des Comores à exposer, clairement, dans ses allocutions, les prérogatives des Vice-présidents telles qu’elles sont décrites dans la constitution en vigueur au lieu de parler des vice-présidents des autres pays.Je rappelle également que le Vice-président en question est un homme de droit, juriste jouissant de compétence et d’expérience reconnues et que la constitution attribue, entre autres, aux Vice-présidents,à chacun, un département mininstériel.

  3. Un président cancre dans sa bouche puante ne sort que des aneries , le peuple comorien est conscient que tu as déjà provoqué ta chute , et ça sera une chute atroce , on ne prete pas serment avec le coran.

Répondre à Dounaid Abasse Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*