Près 16,4 % des filles âgées de 15-19 ans vivent en union avec un homme aux Comores 

Lors de la journée de l’enfant africain, une conférence débat a été organisée sur le mariage précoce. Le mariage des enfants est un défi auquel tous les pays africains sont confrontés. Cette pratique traditionnelle néfaste prive les filles de leur éducation, de leur santé et de leur avenir.

Aux Comores, le code de la famille comorien fixe à 18 ans l’âge légal du mariage. Dans la pratique, cette disposition n’est pas respectée. Plusieurs mineurs sont mariés, la plupart des jeunes filles avec des adultes. Selon les résultats de l’enquête EDS/MICS 2012, près 16,4 % des filles âgées de 15-19 ans vivent en union avec un homme. Les capacités du Gouvernement à garantir le droit des enfants à être protégés sont limitées financièrement. Par ailleurs les lois qui protègent les enfants contre ces actes de violence ne sont ni connues ni, respectées.

Unicef Comores 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*