Présidentielle 2016: Mayotte a été trahie par le gouvernement comorien

Après la publication du calendrier électoral, Hakime Ali Saïd est sorti de son silence. Il s’était déclaré candidat à la présidentielle de 2016 et avait espéré représenter l’île de Mayotte dans la tournante.

image

Pour Hakime Ali Said, la contitution n’a pas été respectée, “les articles 1 et 13 qui stipulent que Mayotte fait partie de l’État comorien et participe à la présidence tournante entre les quatre îles de l’archipel n’ont pas été respectés, c’est la constitution qui est bafouée”.

Le candidat malheureux, Hakime Ali Said ne décolère pas, “le gouvernement s’est arrogé tout seul le droit d’annuler les primaires à Mayotte alors qu’ils n’a rien essayé” et a rajouté ,“je rappelle que je réponds à tous les critères d’éligibilité imposés par les textes”.

Hakime Ali Said possède la nationalité comorienne, française et âgé de 40 ans.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*