Présidentielles 2016 : Azali part grand favori

wpid-fb_img_1459673057107.jpg

En à croire les réactions des uns et des autres dans la rue le candidat de la CRC Azali Assoumani part grand favori de cette élection présidentielle 2016.  Azali a toutes les possibilités de dominer très largement  les deux autres candidats dans 7 régions et sous régions  sur 12 à Ngazidja. En effet, le candidat Azali raflera à Moroni, Bambao, Hambou, Badjini, Misamiouli, Dimani et Oichili. Le candidat du parti CRC peut accrocher Mouigni Baraka à Itsandra grâce à son vice-président Ahmed Said Djanfar et déranger Mamadou dans le Hamahamet-Mboinkou, une région dont la CRC enregistre beaucoup de militants et sympathisants mais aussi avec la présence du secrétaire de la CRC Docteur Hamidou Karihila, de Chatur, Ali Karani, de poids lourds de la CRC mais aussi très écoutés dans leur région. En effet, à Moroni Azali écrasera les deux autres candidats parce que tous les dignitaires et la crème  de la ville lui soutiennent. Peut-on citer par exemple les noms de fils wadaane, Mouzaoir Abdallah, Fundi Ali Mzé et l’artiste de renommé internationale comorien Salim Ali Amir qui vient de poster sur fcbk son soutien à Azali. Les femmes de Moroni soutiennent aussi Azali. En un mot toute la ville de Moroni a fait le choix d’Azali pour une ville propre et digne. Il n’y a pas que ça seulement. Azali bénéficie le soutien du parti Juwa de Sambi et du Maire de Moroni le jeune leader Kiki, Président du parti Orange, les deux partis qui dominent la ville de Moroni. Pour Bambao, Azali qui est sorti premier au premier tour, il peut faire pour ce deuxième tour, un référendum grâce au ralliement en sa faveur de Said Ali Kemal (Chuma) de Mohamed Ismael deux candidats malheureusement à ces présidentielles. 

image

A Badjini, Azali a le soutien de plusieurs cadres et des jeunes cadres qui militent pour le changement. Il bénéficie le soutien de Fochowa. Mais dans tout ça, les wabadjiniens sont conscients que c’est sous une présidence d’un Président originaire de Hambou que la région goutte le pouvoir et bénéficie de projets d’infrastructures. Pour le cas d’Azali sous sa présidence, 30 décrets signés en faveur de fils de Badjini. Les routes ont été goudronnées, les villages électrifiés etc. Azali est apprécié dans cette grande région grâce à son amour pour elle. Pour Hambou, les habitants sont conscients que malgré la petitesse de la région, les faits ont fait que leur région est la région des Présidents. Ils sont sûrs de ramener Azali à Beit-salam. Quant-à la région de Mitsamiouli, Azali sorti deuxième au premier tour derrière le sage Ali Nassor, maintenant que ce dernier lui apporte son soutien, Mamadou et Mouigni sont finis. A Dimani, les cadres et surtout les électeurs du Gouverneur favori de Ngazidja Fundi Hassani Hamadi le soutiennent. Par ce soutien et parce que Azali sous sa présidence avait pensé à cette région souvent oubliée par les différents régimes, le colonel peut dominer largement ses deux adversaires en nombre de voix. Oichili, le phénomène des cadres seront vu mais aussi le député Maoulana peut largement contribuer à faire gagner Azali dans cette région. A Itsandra, un derby sera engagé entre Mouigni et Azali. Dans cette région Azali compte sur sa personnalité, sur son vice-président et sur le soutien non négligeable de Fahmi Said Ibrahim.

Pour le cas de Mohéli, Azali, très populaire dans l’île bénéficie le soutien des cadres, des paris de l’alliance et des artistes. Il peut aussi profiter du déchirement du camp de l’UPDC pour se classer en première position. En effet, conscients que Mamadou et Abiamdri leur joue de mauvais tour en finançant discrètement le candidat Fazul au détriment de Hadidja Aboubacar (Mama Haloua la femme du Président), les supporteurs de cette dernière et ceux de la puissante Ministre Madame Sitti Kassim apportent leurs soutiens à Azali. Certains le font dans la discrétion, d’autres le font ouvertement.

Pour le cas d’Anjouan. Sambi appelle ses militants, ses sympathisants, ses proches et ses amis à voter pour Azali. Cet appel très attendu suffit pour qu’Azali écrase Mamadou et Mouigni dans cette île.

Azali Président de l’Union des Comores de 2016-2021 oui car tous les pronostics jouent en faveur.

Ahmed Bacar

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*