Présidentielle 2016: jour de deuil pour les Comores

Il souhaite retourner aux affaires pour achever sa funeste besogne : continuer le pillage des Comores. Il s’est enrichi à la vitesse de la lumière à tel point que l’ancien Président Ahmed Abdallah Abderemane le chambrait en plein Conseil des Ministres : tu as dit que ces maisons appartiennent à ta soeur. Cette grosse nuque appartient aussi à ta soeur ? En effet, l’homme avait construit en un temps record une dizaine de maisons qu’il avait mis sous le compte de sa soeur à l’instar de cette ancienne receveuse de la SNSPSF qui a détourné des centaines de millions de francs comoriens et qui prétend qu’elle ne possède RIEN et que TOUT appartient à ses parents. Les détournements des deniers publics étaient monnaie courante, ils étaient même encouragés par la population et par le Président mais ce Ministre des Finances et de l’Economie écrasait tous les records au point qu’il avait fini par choquer ses collègues et Mdjomba. (Mdjomba, c’était le surnom affectueux du Président).

image

Un des piliers du régime qui le visait fustigeait dans ses discours « ye masazi yanyumba no wu tadjiri wahafula ». Il c’est Said Ahmed Said Ali dit Charifou, ancien Ministre de l’Economie et des Finances d’Ahmed Abdallah. Abderemane. Ce samedi 19 septembre 2015, l’UDZIMA vient de désigner cet homme comme candidat à l’élection présidentielle pour achever la funeste besogne qu’il a commencée dans les années 80 : piller les Comores. Après Mohamed Ali Soilihi (un ancien de l’UDZIMA) l’ancien Directeur Général du CEFADER qui produisait un kg de tomate à 300 euros et qui a construit à la vitesse de l’éclair un château à Iconi et possède une villa à Nice en France, voilà la candidature de Said Ahmed Said Ali, l’homme au « masazi yanyumba ».

Il ne reste plus qu’à notre Abbé Pierre National, l’ancien Ministre de l’Economie et des Finances de son beau-père de Président de déclarer sa candidature. Il ne manque plus que l’homme de l’affaire INTERTRADE, l’homme qui selon ses dires n’avait goûté qu’un TAHOMBA, le très actif Président de la Fédération Comorienne des Consommateurs, Said Mohamed Said Abdallah Mchangama pour former le trio infernal des prédateurs des Comores. En ce mois béni du Dhulhidja, je lance un appel aux Comoriens pour multiplier les prières et les invocations pour supplier Allah de maudire et d’anéantir ceux qui ont pillé les Comores (Allwahumma dammir hum tadmira wadj aal hum haba an manthura) et de nous inspirer un meilleur choix pour les 5 années à venir. Nous méritons mieux.

Hadji Anouar, Montélimar (FRANCE)

1 commentaire sur Présidentielle 2016: jour de deuil pour les Comores

  1. Kafoudé Said Ahmed Said Ali ngouanzo aké Président : Kamourantsy bo oitro be oikomors oilemeoi ,vani massiois yalés yapizioi aou gege kila ajao assitsaha alé na mahé ,na bahé na oina gnahés ,ta oiwo oiyiba ta ne oissitsahaoiregueyé : rilemeoi ,rilemeoi .Yilé ntsi yapizioi : non non non non Charif -Mchangama et Mohamed Ali Soilihi ne peuvent pas etre candidats : c’est tout !

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*