Préventive 40 agents de santé formés à la prévention du choléra à Anjouan

A Anjouan, quarante agents de santé sont formés à la prévention du choléra. Le Dr Nassuf Abdallah, responsable du PEV-nutrition et surveillance, a rappelé que la dernière épidémie de choléra sur l’île avait fait 11 morts.

image

En 2007, Anjouan a connu une épidémie de cholera qui a laissé dernière elle un bilan lourd. Aujourd’hui encore, des pays voisins, à l’instar de la Tanzanie luttent encore contre ce fléau. « Nous formons nos agents sur la sensibilisation préventive de cette maladie mortelle sur le continent africain pour devancer un cas non souhaitable », a déclaré Dr Nassuf Abdallah qui a rappelé qu’en 2007, 1200 cas avaient été enregistrés dont 11 morts officiellement connus dans l’île.
Pour Dr Chamsoudine Mohamed, formateur et directeur national de la lutte contre la maladie, « on est loin d’une telle tragédie mais nous avons pris note par rapport au bilan de 2007 ».
C’est pour cette raison que le ministère de la santé, selon lui, a décidé de réactiver les équipes en les formant sur les règles d’or de la prévention contre cette maladie très contagieuse due au vibrion cholérique.

Les pratiques d’hygiène sont primordiales dans la lutte contre la prolifération de la bactérie du vibrion cholérique, selon Dr Chamsoudine. Interrogé sur la pénurie d’eau à Ngazidja, Dr Chamsoudine a parlé de crise multisectorielle qui touche toutes les institutions. « C’est une guerre commune », a-t-il dit.

Nabil Jaffar / LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*