Prise d’otages à Paris: l’assaut a été donné et le forcené interpellé

Un forcené était retranché depuis le milieu d’après-midi avec des otages, dans le Xe arrondissement de Paris. La police a donné l’assaut en début de soirée.

Un homme retient plusieurs personnes en otages depuis 16 heures ce mardi dans un immeuble situé au 45 rue des Petites écuries, dans le 10e arrondissement de Paris.

Selon nos informations, le forcené est un livreur de repas ou se serait fait passer pour un livreur de repas, avant de frapper au visage et de blesser l’un des occupants de l’immeuble, qui a pris la fuite. Puis il a pénétré dans l’un des bureaux au rez-de-chaussée dans la cour intérieure de cet immeuble qui abrite plusieurs bureaux, dont une société de communication et une entreprise d’informatique.

Selon nos informations, l’assaut a été donné en début de soirée, le preneur d’otages a été interpellé et les otages libérés sains et saufs.
Le forcené dit être armé et retenir trois personnes

Ce mardi, vers 16h30, la BRI, la Brigade de recherche et d’intervention, et la compagnie d’intervention de la préfecture de police s’étaient déployées sur place. Des pompiers s’étaient également arrivés sur les lieux.

Un contact avait été établi avec le forcené, qui avait demandé à parler à l’ambassadeur d’Iran. L’individu prétend retenir trois personnes, et détenir des armes et des engins incendiaires. Il affirme également avoir un complice à l’extérieur, avec une bombe. Des déclarations impossible à vérifier pour le moment.

« Des négociations sont en cours » pour interpeller le forcené a fait savoir Yves Lefebvre, de l’unité SGP Police, sur BFMTV. Un engin de déminage a été envoyé sur place.
Deux personnes ont été récupérées

Pour l’heure, deux personnes ont pu être récupérées. Un homme, qui s’est enfui dès le début et s’est battu avec le preneur d’otages. Il a été frappé et aspergé d’essence. Une femme enceinte est parvenue à s’enfuir, et a elle aussi été frappée. Mais on ignore pour l’heure s’il s’agit d’otages relâchés ou de personnes qui ont réussi à quitter l’immeuble au moment de la prise d’otages.

Un important dispositif de sécurité a été mis en place dans le quartier, qui a été entièrement bouclé, et qui abrite de nombreux bureaux d’où sortent des salariés. Tous les commerces et cafés ont été fermés.

BFM tv

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*