Processus électoral en Union des Comores : Quand la Communauté Internationale lance un appel aux parties prenantes

wpid-screenshot_2015-12-08-12-07-46-1.png

Le chef de l’Etat, Ikililou Dhoinine, assisté de ses vice-présidents, a présidé hier, lundi 7 décembre en début de soirée à Beit-Salam, une réunion d’échange de vues avec les présidents de l’Assemblé nationale, de la Cour suprême, de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), ainsi que les gouverneurs des îles autonomes.

image

Cette entrevue est intervenue suite à l’appel lancé la veille, dimanche 6 décembre à Addis-Abeba, par la Communauté internationale (Nations unies, Union africaine, Union européenne et Organisation internationale de la francophonie), pour «la tenue réussie des élections prévue en 2016 dans le respect scrupuleux de l’esprit et des dispositions pertinentes de la constitution notamment, le principe de la présidence tournante».

Selon le communiqué, rendu public à la fin de la réunion de Beit Salam, «le président de l’Union a informé les participants de l’inquiétude des partenaires internationaux, quant aux agissements partisans, contraires aux intérêts du pays et aux considérations personnelles et égoïstes de certains acteurs politiques dont les conséquences pourraient nuire aux progrès pour la préservation de la stabilité et de la paix aux Comores, accomplis et enregistrés au cours de la décennie écoulée».

A en croire le communiqué lu à la presse par le président de l’Assemblée nationale, le chef de l’Etat a insisté sur la responsabilité de toutes les institutions comoriennes impliquées dans le processus électoral en cours, pour qu’elles œuvrent en faveur d’élections libres, transparentes, démocratiques et qui tiennent compte des évolutions institutionnelles intervenues en Union des Comores ainsi que des compromis qui garantissent l’unité nationale, notamment le respect de la de la présidence tournante à la fois dans son esprit que dans sa lettre, parce qu’il constitue la pierre angulaire du maintien de la stabilité et de la préservation des acquis de la réconciliation nationale.

Selon le même communiqué, les participants à cet échange de vues ont exprimé «leur gratitude vis-à-vis de la communauté internationale pour tous les efforts qu’elle ne cesse de déployer en vue d’accompagner le peuple comorien dans sa quête de liberté, de démocratie pour un développement harmonieux des îles de l’archipel des Comores dans la paix et dans la stabilité».

Le communiqué de Beit Salam rapporte aussi que les participants ont affirmé «leur engagement à ne ménager aucun effort pour la réussite du processus électoral engagé, sous l’observation active de la communauté internationale, et dans le respect scrupuleux des lois et règlements en vigueur en Union des Comores». Enfin, ils ont exhorté la population comorienne à s’impliquer dans ce processus, en vue de favoriser son bon déroulement.

Ali Abdou/ Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*