Prochaine session parlementaire sur fond de crise

​La prochaine session parlementaire risque de présenter une situation houleuse sur fond de crise partisane. Les députés se tirent le chignon puisque certains exigent le renouvellement  de leur règlement intérieur et ainsi revoir certaines irrégularités concernant la composition des différentes commissions et la durée du mandat. 

Mohamed Soulé estime que les membres du bureau actuel sont les seuls qui s’accrochent aux dispositions actuelles.  « Ils s’accrochent à leurs postes alors que seul le président est élu pour 5 ans » avance M.Soulé.  

D’autres s’accrochent aux présentes dispositions qui offrent certains avantages à des non méritants. À en croire le président de l’assemblée nationale Abdou Ousseine, « certains parlementaires n’arrivent pas à respecter leurs propres textes et pourtant ils viennent réclamer le renouvellement du bureau. Ce qui n’est stipulé nulle part ». Il fustige que « certains veulent nous ramener au temps des républiques bananières. »

A.Athoumani, Comores infos 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*