Projet Rcip4 : Les Comores éligible à un financement additionnel

Les Comores sont éligibles pour un financement additionnel sur le projet Rcip4. Ce projet de la Banque Mondiale qui a consenti des investissements dans le secteur de Tics. C’est ce qu’à assuré, Dr Tim Kelly le responsable du projet Rcip4 de passage à Moroni.

Le responsable du projet Rcip4 Dr. Tim de passage à Moroni a assuré dans un entretien à La Gazette que les Comores sont éligibles sur un autre financement additionnel. M. Kelly indique que des discussions sont menées pour une extension des projets de ce programme de la BM qui est aux avant-postes de plusieurs reformes dans le pays.

« Les Comores ont demandé 7 millions de dollars pour un financement additionnel destiné à agrandir les projets déjà existants et continuer d’autres projets », a-t-il fait savoir. Ce spécialiste principal en politique des Tic revient sur le succès enregistré à travers ce projet qui a débuté en 2013. Notamment les réformes menées pour nettoyer l’environnement du secteur de la Télécommunication. Une étape d’après-lui nécessaire pour l’ouverture du marché de Télécom longtemps monopolisé par Comores Télécom. Pour y parvenir, la BM va investir trois composants dont le premier sera doté d’un fond de 3,3 millions de dollars américains.

« La grande réussite de cette composante est l’introduction de la concurrence à partir de 2010 dans le secteur du Telecom aux Comores. On a procédé à un processus de sélection avec cinq sociétés qui se sont positionnées pour la deuxième licence. Et finalement c’est Telma qui a remporté l’appel d’offres avec 16 millions de dollars pour l’achat de la licence et 60 millions de dollars d’investissement », s’est-il réjoui.

« Aussi dans la première composante, la BM a soutenu le gouvernement comorien pour l’adoption de la loi sur la Télécommunication. On a organisé des ateliers avec l’Anrtic. On a également appuyé les Comores pour la création d’une nouvelle société chargée de la gestion de la fibre optique, Comores câbles », a-t-il ajouté.

Deuxième grand investissement serait dans le cadre de la connectivité avec le projet du câble Fly Lion3 subventionné à hauteur de 12 millions de dollars pour relier Moroni, Mayotte et Madagascar. Autre satisfaction pour le patron du projet Rcip4 est l’arrivée prochaine d’un quatrième fournisseur d’accès à l’Internet. D’après-lui la société MCITV s’est déjà positionnée et compte débuter ses activités au cours du mois prochain.

« Je pense qu’avec l’ouverture du marché, il y aura plusieurs entreprises qui sont prêtes à investir et surtout elles sont prêtes à prendre des risques. Au tout début du projet le taux de pénétration pour la téléphonie mobile était seulement de 32%, ce qui équivaut à 32,50 pour 100 habitants. Maintenant c’est environ 65% », a-t-il fait savoir.

Maoulida Mbaé / LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*