Quand les Comores paient pour une trahison collective devant Dieu !

Les pluies torrentielles ont repris et la situation devient de plus en plus grave. Les plus cultivés cherchent à expliquer ce châtiment de Dieu envers un peuple complice devant les actes immoraux qui régissent la République, en fournissant des données scientifiques, or, ce qui est certain on est tous puni pour nos pêchés. Le peuple comorien risque de disparaître comme celui de saba et du Kwum Luth, car le président Ikililou d’un degré de croyance irréprochable a fermé les yeux et refuse d’écouter ce message sous forme d’avertissement. Et pendant tout ce temps, la colère de Dieu est là, et on est tous impuissants.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Il est certain que dans un pays où les démunis sont dominés par les puissants, tous les moyens sont explorés pour barrer la route au petit peuple qui souffre chaque jour et qui paie pour ces pervers. Une forme de complicité qui a ses conséquences et qui fait couler des larmes. Il faut que ce bas peuple se lève pour dire non à la gabegie, au mensonge, au détournement des fonds publics, à l’atteinte aux mœurs, à la pédophilie, aux semblables du Kwum Luth qui n’hésitent pas à afficher leur comportement devant nos enfants, aux autorités impliquées dans tous ces actes, car attendre pour longtemps sera trop tard et c’est un tout un pays qui est appelé à disparaître.

Quant au président Ikililou, l’heure n’est pas à de calculs politiques, mais doit réagir immédiatement avant que la colère de Dieu ne lui tombe sur la tête. A travers l’histoire, beaucoup de peuples ont péri à cause de leurs pêchés et ceux de leurs dirigeants. C’est une évidence qu’on ne peut pas nier et notre devoir est de le rappeler car l’histoire est là, et chacun sera jugé à travers les responsabilités qui ont été les siennes envers le peuple.

Comment voulez-vous que le pays ne soit pas en danger au moment où on sait que ce sont les grands voleurs de la République qui partent sur les lieux du drame pour implorer Dieu alors qu’en vérité leur place serait à la maison d’arrêt de Moroni ou à la prison d’Itsundzu. Quelques fidèles de sambi ne cessent de nous bourrer les oreilles en disant que leur gourou a lancé un appel de détresse dans une chaîne de télévision arabe, pendant qu’on sait qu’il a une part considérable dans le malheur que les comoriens traversent aujourd’hui vis-à-vis de Dieu. Il a soutenu pendant ses cinq ans tous les actes qui, aujourd’hui, font que notre pays disparaisse. A Serehini où se trouve le palais présidentiel les dégâts sont énormes et personne ne se demande pourquoi. C’est un endroit qui a été utilisé à de fins non étatiques et qui a reçu la colère de Dieu.

De Mrodjou en passant à Beit Salam avec escale dans tous les ministères, le mal est là et on refuse de regarder la vérité en face et pire on fait semblant de ne rien comprendre. Toutes les hautes fonctions de l’Etat sont entachées par certaines personnes d’une morale redoutable, et toutes les sanctions de Dieu tombent sur des innocents. Mais la faute est à nous tous et que nous sachions que nos enfants ne vont jamais pardonner dans cette entreprise destructrice que nous les avons léguées. Honte à nous tous et au premier rang les autorités nationales.

Le mensonge de nos gouvernants et des ennemis de la république est à l’origine de nos malheurs. Comment voulez-vous que ce pays ne plonge pas dans l’enfer si pour de raisons partisanes et de soif de pouvoir, on a pris un homme qui était prêt à mourir pour le sauver, en prenant le risque de faire le débarquement à Anjouan, chasser le diable et permettre aux anjouanais de mettre les pieds chez eux, avec au premier rang, l’ancien président Sambi, ce dernier avec les siens, l’ont accusé de meurtre et l’ont jeté dans un trou sans aucune preuve ? Oui, ne nous dites pas le contraire car ce crime contre un honnête homme fait partie des causes du malheur qui s’abat sur nous.

Que le président Ikililou se concentre devant Dieu, pensé à cet homme qui ne mérite pas de tels traitements. Qu’il se débarrasse vite des voyous qui l’entourent avant que le pays ne disparaisse.
Les indignés de la République

2 commentaires sur Quand les Comores paient pour une trahison collective devant Dieu !

  1. Bien que votre article évoque la corruption et la délinquence administrative qui touche tous les niveaux de l’État comorien, vous devriez avoir honte de votre superstition. Les intempéries et les innondations sont des catastrophes naturelles; et le monde en a toujours connu: le Japon, Haïti, la Chine, l’Europe, l’Amérique, etc. Si vous croyez en un Dieu Tout Juste, comment osez-vous penser une seule seconde que ce même dieu puisse punir des milliers d’enfants innocents à la place de Sambi, Ikililou, et consorts?

    • Ce site est un espace d’information dont tout le monde peut y participer « l’actualité c est vous qui la faite » l’article est signé Les indignés de la République.
      Toute fois Dieu punit celui qu’il veut sans règle. Cet article met évidence une vérité le silence collectif face à la corruption et la délinquance…
      Donc Dieu peut punir tout le peuple ou des individus.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*