En ce moment

Quand on voit comment la Crc traite « ses alliés », ne soyons pas étonnés du traitement réservé à ses ennemis

Nourdine Midiladji , admis au second tour des législatives pour la circonscription de Domoni à Anjouan, se retire de la course à deux jours de l’élection. L’annonce a été faite vraisemblablement hier dans un lieu public. Lors de sa déclaration, un silence de mort régnait dans l’assistance. Il a dit se retirer pour préserver la paix à Anjouan. M.Midiladji s’est présenté en indépendant mais il était réputé très proche du régime en place. Il avait en face de lui un candidat Crciste ( principale formation au pouvoir dont Azali Assoumani, chef de l’Etat est le président d’honneur). Il a d’ailleurs été coordinateur d’Anjouan pour le compte de l’Union, je ne sais pas s’il l’est toujours. On se rappelle aussi de ses invectives au gouverneur Salami, aujourd’hui en mandat de dépôt depuis 2018 suite à l’affaire dite « des insurgés de la médina (de Mutsamudu) » d’octobre 2018.

Le parti allié , le Radhi a fait le choix aussi de retirer son candidat Mohamed Ahmada admis pour la finale du 23 février prochain , pour la circonscription de Moroni nord, via un communiqué qui n’en finit pas de faire parler de lui, publié il y a moins de 10 jours. Son principal leader est Houmed Msaidie, porte parole du gouvernement, et non moins ministre de l’économie et de l’énergie. Lui aussi est présenté comme étant très proche du régime et d’Azali lui- même. Le Radhi dans son communiqué n’a pas appelé ses électeurs à voter pour son concurrent adoubé par la Crc…Si les cadres du parti n’ont fait aucun commentaire sur ce retrait, d’aucuns disent que le régime voulait à tout prix avoir un député à Moroni.

Enfin le leader du parti Orange, Mohamed Daoudou, également ministre de l’intérieur et de tutelle des élections est sérieusement malmené par la Crc. Il s’en sort avec un député à Moroni Sud et en compte deux qui vont livrer bataille dimanche prochain. Bataille qui ne sera pas de tous repos tant les coups pleuvent sur « M. la situation est sous contrôle ».

Houmed et lui siègent pourtant au conseil des ministres tous les mercredis en compagnie de leurs amis…

Maintenant quand on voit comment la Crc traite ses alliés , ne soyons pas étonnés du traitement réservé à ses ennemis…

Capture d’écran de la vidéo de Nourdine Midiladji lors de l’annonce du retrait de sa candidature.

Faïza Soulé Youssouf

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*