Quatre militaires Comoriens se sont échappés à la Réunion

Des militaires comoriens profitent des manœ“uvres pour se faire la belle.

Invités du 13 au 18 avril dernier pour l’exercice inter-armées Papangue, quatre militaires du contingent comorien ont profité d’un quartier libre pour disparaître dans la nature…

Envolés, comme le Papangue. Quatre militaires comoriens sont portés disparus depuis la fin de l’exercice inter-armées qui s’est déroulé à la Réunion du 13 au 18 avril et impliquait les forces de plusieurs pays de la zone océan Indien.

Les quatre hommes, dont on ne sait s’il s’agit d’officiers ou de simple soldats, ont profité de la soirée de quartier libre accordée à la fin des manœ“uvres pour prendre la poudre d’escampette et éviter ainsi un retour dans leur archipel natal.

Une disparition volontaire qui les plonge de fait dans la clandestinité sur le sol français, en même temps qu’elle leur confère le statut de déserteur dans leur pays d’origine. La police aux frontières a été avisée, et une enquête a été ouverte.

Tous les deux ans, dans le cadre de Papangue, les FAZSOI convient à la Réunion des détachements des forces armées des pays voisins, dans un esprit de coopération. Maurice, Madagascar, les Seychelles et les Comores y participent ainsi depuis des années.

Plusieurs exercices relatifs à l’extraction, la sécurisation et l’évacuation de ressortissants étrangers sont simulés, impliquant la mise en œ“uvre de moyens terrestres, maritimes et aériens de chaque pays. Cette année, ce sont 800 militaires des cinq pays qui ont été mobilisés, comme le 1er RFI de Madagascar ou la Special Mobile Force de la police mauricienne. Et donc un détachement des Forces comoriennes de défense (FCD), dont seraient issus les quatre disparus.

La dernière journée du séjour, mercredi 18 avril, une matinée récapitulative avait été jouée sur la zone de saut Samwest à l’Étang-Salé, après quoi une cérémonie de clôture regroupant les chefs d’état-major et des détachements des cinq pays s’est déroulée au Détachement aérien 181 à Gillot.

C’est par la suite que la disparition des quatre militaires a été constatée. L’histoire n’est pas sans rappeler celle des athlètes comoriens venus à la Réunion à l’occasion des Jeux des îles de l’océan Indien en 2015.

Alors qu’une crise diplomatique avait, dès la cérémonie d’ouverture, entraîné le retrait de la délégation comorienne de la compétition,

58 des 250 sportifs sélectionnés pour l’événement avaient fait le choix de ne pas se présenter à l’embarquement pour rester clandestinement à la Réunion. Certains d’entre eux avaient été repris dans les mois suivants.

Clicanoo.re

8 commentaires sur Quatre militaires Comoriens se sont échappés à la Réunion

  1. Cet fuite n’ étonne personne , c’est coutumier pour un Comorien, d’ ailleurs ceux qui ne sont pas retourner dans leur pays sont très intelligents . Ceux qui ont prit l’ avion vers les Comores sont des abrutis et n’ ont pas suivi les instructions du Gouvernement Comorien, qu’il ne peut pas s’ occuper dignement donc la seule seulement ,c’est de fuir ce pays maudit pour chercher une vie meilleur ailleurs : c’est humain, c’est compréhensible mais la vrai raison c’est de laisser le pouvoir en place tranquille pour se remplir les poches .
    Et comme le Réunion est l’ espace indo-océnique comme Mayotte , les autorités Comoriens refusera leur expulsion vers l’union des Comores puisque la Réunion est aussi Comorien et le restera à Jamais . Et si jamais ces militaires fuyard sont attrapés , le Ministre Comorien des affaires étrangère exigera à la France une aide financière de 650€ par tete pour leur retour .

  2. Ali a raison puisqu’ils croient qu’ils peuvent être partout. A Madagascar, à l’ile Maurice, aux Seychelles, aux Etats-Unis, en France, au Maroc car ils ont la même religion, en Arabie Saoudite etc, pour les comoriens, ils sont chez eux. La seule chose qui peut leur réconforter chez la présence de cette malheureuse organisation des nations unies (ONU) qui n’est même pas respecter par les membres permanents de conseils de sécurités comme la Russie. Je pense que la communauté internationale doit considérer les comoriens comme des FOUS.

  3. L’union des Comores est un Etat indépendant et souverain par choix légitime bien sûr. Elle reste parmi le pays le plus pauvre au monde à cause de la corruption comme beaucoup de pays africains malheureusement. Personne, je dis bien personne ne souhaite vivre aux Comores même leur président de la République puisqu’il est tout le temps à l’extérieur. Comment voulez-vous qu’un simple soldat qui arrive au paradis (la France) décide de repartir en enfer (union des Comores). Quand je pense qu’une petite ile insulaire comme Mayotte (France) qui a toujours été française et qui réclame encore plus de France, je comprend mieux. Quand je vois les médecins franco comoriens préfèrent travailler plus Mayotte (la France) que dans l’union des Comores qui ont tant besoin de ces médecins, je comprend. Et si la Corée du Nord achète l’union des Comores. Je pense que le président KIM JONG UN trouvera une vrai solution pour stabiliser la population comorienne aux Comores.

  4. Votre problème vous les comoriens vous ne connaissez pas ces 2 mots « avoir honte »..wagnou kamna haya. L’armée qui devrais protéger le pays s’évadent ses soldat pour une passport français..de ce fait comment voulez vous que la France vous prenne au sérieux.

    • Et toi tu es quoi ? Americain mwendza haya ? Les militaires tu sais même pas pourquoi ils se sont évadé pourquoi tu juges tout les Comoriens ? Tu penses que tout les Comoriens veulent quiter leurs beaux pays ? Tu te trompes les Comoriens aime voyager découvrir aller partout faire des expériences divers c’est pas des gens enfermé entre eux .

Répondre à ali Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*