Qui d’Azali ou son équipe nous ment?

Opinion libre: Pour certains notamment le procureur AHMED ABDOU qui ressemble à tout sauf à un représentant du Ministère Public, des opposants qui ne sont autres que nos intègres députés MHADJI, TOCHA et IDI BOINA, seraient en cavale.
Faux et archi faux: nos héros sont les hôtes du Système des Nations Unies et des négociations sont entreprises pour une issue à cette crise née par le despotisme d’AZALI ASSOUMANI.

La peur au ventre, les pro AZALI ont peur de perdre la face et la liberté car ils seront poursuivis. La Communauté Internationale arbitre les négociations.
Les pauvres Azalistes sont persuadés qu’ils sont arrivés à la fin de leur rêve et très bientôt certains chercheront une porte de sortie en sautant de leur boutre en plein naufrage; peine perdue, le peuple a pris acte et il sera sans pitié. Les traîtres doivent payer; les négociations ne vont pas aveugler l’application de la loi. Les bandits seront jugés. L’opposition doit prendre garde.
Le pays est ébranlé par AZALI et ces hommes, nos populations humiliées, blessées, emprisonnées et les fonds publics dévalisés. L’ancien Président ABDALLAH SAMBI est l’otage d’AZALI juste avant le mois de Ramadan jusqu’à ce jour. Et aucun procureur n’est en mesure réellement de quoi il est reproché.

Nous encourageons les négociations mais restons fermes à l’application des lois contre les voyous, les malfaiteurs et la haute trahison dont s’est rendu coupable AZALI.
Le peuple comorien n’est pas dupe. L’impunité est un poison à long terme qui tue les Etats.
Priver des citoyens de leur liberté sans aucune forme de procès est un crime et un appel à la haine. Les propos discriminatoires, injurieux, déshonorants de zélateurs d’AZALI en l’occurence LARIFOU, MOUSTADROINE, BELOU, MIDILADJI, SOUNHADJ, ANRIFI rivalisent par leur bassesse, leur vulgarité, leur esprit séparatiste.

J’appelle toutes victimes de la sauvage répression d’AZALI à déposer leurs plaintes et à les adresser au siège des Nations Unies. Je me réserve le devoir d’accompagner les victimes à la rédaction de leurs plaintes et à les orienter vers des personnes honnêtes pour que justice leur soit rendue.
Les dictateurs doivent payer leurs crimes.

Pour votre informations, certains voyous du système commencent à déménager timidement conscient que l’étau se resserre irrémédiablement contre eux. Les météorologues politiques sont dans leurs petits calculs. Certains n’hésiteront même pas à sacrifier le Chef Colonel Imam sans sujets, sans armée et sans mosquée. Tant pis!

BEN ALI.

1 commentaire sur Qui d’Azali ou son équipe nous ment?

  1. Mes chers compatriotes surtout les jounalistes qui se disent contre le régime, arrêté arrêté arrêté s’il vous plait de dire que azali est fou,ne sait pas ce qu’il fait car c’est lui donné de la force et que les comoriens reste calmes car on ne juge jamais un fou . Dire que ses collègues commencent à déménager c’est donné espoirs aux comoriens pour ne rien faire face à cette situation : ça serai vraiment juste de dire la vérité aux comoriens,il ne suffit pas de prendre le stylo et ecrire n’importe quoi car on a rien à dire, il faut vraiment jouer le vrai rôle de la presse .On a vu dans le monde que beaucoup de choses ont changé à partir d’une presse juste qui parle des choses vrais appuyés par des preuves
    Merci
    Neutre

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*