Rassemblement dispersé par les gendarmes sur ordre du ministre l’intérieur

Les journalistes se sont rassemblés ce matin à la place de l’indépendance en soutien au journaliste d’Alwatwan Faïza Soulé Youssouf, suites aux attaques de Mohamed Daoud alias Kiki. Les gendarmes ont dispersé le rassemblement pacifique des journalistes.

La liberté d’expression est menacée et les journalistes sont priés de ne plus diffuser la vérité sur le référendum. Kiki a décidé museler la presse.

A.M

1 commentaire sur Rassemblement dispersé par les gendarmes sur ordre du ministre l’intérieur

  1. Que voulez vous, tel pays tels hommes. La démocratie n’est pas une valeur bien partagée aux Comores surtout en Grande Comores. En Grande Comores, les notables et les oulémans souvent décident de tout, prennent des décisions à nul part ailleurs? Et aujourd’hui les gens et surtout les journalistes s’étonnent, crient au scandale. Bandes d’abrutis ! Il y a bien des choses qui se passent dans les villages (peu démocratique, injuste) vous ne vous alarmez jamais et aujourd’hui vous parlez d »autoritarisme, etc. Il arrive que les élus exercent l’autoritarisme installée dans les villages où parfois les gens qui n’ont pas fait le Anda n’ont pas le droit à la parole, etc. Il faut déjà changer les mentalités avant de songer à changer un pays !

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*