Réaction de Said Hilali suite aux révélations d’un ancien agent secret

Un ancien agent secret de la France aux Comores s’est confié sur Comores infos. Plusieurs secrets vont tomber dans quelques jours. Dans la première vidéo Bourhane Rachidi accuse son ami Said Hilali d’impliquer dans la mise en place de Said Mohamed Djohar au pouvoir et d’avoir reçu la somme d’1 million…. Voici la réaction de Said Hilali :

Le Camarade Bourhane Rachidi est un frère de longue date qui m’a été présenté en 1984 par le prince Saïd Ali Kemal, comme un frère originaire de Chouani, employé chez Dassault et connu comme syndicaliste engagé.
Je le considère comme un patriote. Il était effectivement avec nous en 1990 pour l’élection de Saïd Mohamed Djohar. Cependant je dois rectifier ce qu’il appelle l’annonce de la victoire de DJohar à la Radio Comores pourtant ce n’était que l’annonce des tendances qui positionnaient en tête Djohar sur Taki.

Je m’indigne également et je tiens à relever le point portant des accusations lourdes sur le fait que Saïd Hilali aurait reçu de l’argent des autorités françaises.
Personnellement, je n’ai jamais reçu un seul centime des autorités françaises, ni pour financer l’élection de Djohar de mars 1990. Les proches de Djohar savent pourtant qu’il n’avait pas bénéficié de fonds de l’État français.

Je sais que je me suis déjà prononcé sur cette question et je reconnais avoir bénéficié du soutien logistique de mes privés pour l’élection de Djohar et sans contre partie. En outre je n’ai jamais géré les finances de campagne de Djohar non plus.
Bourhani a fait une confusion d’autant que Gilles Vidal n’avait pas remplacé Jean Christophe Mitterand mais était alors le conseiller diplomatique de la Cellule Africaine et qui a été envoyé en mission à Moroni par jean Christophe Mitterrand lui-même.
À l’audience de Gilles Vidal avec le président Djohar, étaient également présents Said Mchangama et moi-même qui avions assisté le président. Je me souviens que Said Hassane Said Hachim avait offert à la délégation française un déjeuner mémorable dans sa modeste résidence de Moroni.
En l’occurrence je n’ai jamais connu les relations que Bourhane avait avec le président Mitterrand, ni la personne qu’il cite et qu’il nomme Jean François Mel.

Son récit me paraît confus. Je me souviens qu’il m’avait déjà donné cette version que j’ai énergiquement contredit et je lui avais alors conseillé d’aller vérifier ses informations auprès de son informateur. Il m’avait alors déclaré que celui ci avait disparu de la circulation.
Avec mon frère le Dr Mtara Maecha, si nous avons eu quelques divergences politiques, nous avons réussi à maintenir des relations respectueuses et cordiales.

Voir : La vidéo de la confession de l’ancien agent secret de la France aux Comores.

1 commentaire sur Réaction de Said Hilali suite aux révélations d’un ancien agent secret

Répondre à Ali wali Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*