Réception de l’ancien Président de la Tanzanie Ali Hassan Mwinyi

Le Président AZALI Assoumani a reçu à Beit Salam, l’ancien Président de la Tanzanie Ali Hassan Mwinyi présent aux Comores pour le colloque international sur le centième anniversaire de la naissance de Mwinyi Baraka

Des peuples frères

« On ne choisit pas ses frères mais ses amis ». C’est par ces mots que le Président de l’Union des Comores a accueilli l’ancien Président tanzanien pour lui signifier la fraternité qui lie les peuples tanzaniens et comoriens.

Et l’ancien Président tanzanien d’affirmer toute sa joie et celle de sa délégation quant à leur présence aux Comores et leur émotion quant l’accueil que le peuple comorien leur a réservé.

« Beaucoup de liens nous unissent, l’histoire, le sang, la géographie… » a poursuit le Président, pour qui le renforcement de la relation « tanzano-comorienne » est une nécessité en vue de l’émergence des Comores en 2030.

Un partenaire de chaque instant

Présente tout au long de l’histoire comorienne, la Tanzanie s’est toujours érigée en partenaire et soutien tout au long d’une histoire comorienne. Cette relation qui a commencé avec Zanzibar a montré toute sa solidité lors de la crise du séparatisme dans laquelle était plongée l’archipel, dont il a fallu tout le soutien de la Tanzanie et de son ancien Président Kikwete pour trouver une issue favorable et une stabilité au pays.

La Tanzanie, un exemple d’alternance politique et de continuité de l’État

Le Président Mwinyi a insisté sur tout le soutien de la Tanzanie concernant les initiatives de développement entreprises par le gouvernement comorien et se dit prêt à apporter toute son aide quant au développement du pays.

Quant au Président AZALI, il a quant à lui insisté sur la nécessité pour les Comores, de suivre le modèle Tanzanien, tant en matière de gouvernance politique qu’économique ;

cinq régimes se sont succédés à la tête de la Tanzanie depuis son accession à l’indépendance et sept pour Zanzibar.

« Vous êtes un bel exemple pour toute l’Afrique et le monde » a conclu le Président AZALI.

Beit Salam

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*