Recommandations de la Cinquième Conférence Internationale sur les Relations  entre Oman avec les pays de la corne de l’Afrique

Du 6 au 8 décembre 2016. 

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Les travaux  de la Cinquième conférence internationale sur Les relations ENTRE Oman avec les pays de la Corne de l’Afrique, organisée  par l’Autorité Omanaise  de la documentation et d’archives  en collaboration avec le Ministère Comorien des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale de l’Union des Comores,   tenu pendant  3 jours  les  Mardi, Mercredi et Jeudi 6-7-8 Rabin l Awal correspondant au 6-7-8 décembre 2016. Cette conférence dont la cérémonie d’ouverture a été honorée par la présence du Président comorien Azali Assoumani  et a vu  la participation de haute personnalités, chercheurs et scientifiques de l’Union des Comores, de Tanzanie, de la Somalie, du Kenya, de L’Egypte, de la Tunisie, de L’Algérie, du Yémen, de la grande Bretagne, de la  Belgique, de la Russie des Etats Unis d’Amérique et d’Oman,  a été organisée suivant les recommandations du Sultan Qaboos Ben Said. 

Ce regroupement scientifique est considéré comme étant la continuité des autres conférences qui se sont tenues en Turquie,  à Zanzibar, au Burundi  et en France, qui avaient comme but d’explorer le  patrimoine culturel et historique et le rôle humanitaire du Sultanat d’Oman et des pays de la Corne de l’Afrique à travers les âges. 

46 recherches ont figuré  dans l’ordre du jour de cette conférence, et la participation de ces chercheurs et scientifiques fut très riche et émouvante. Elle confirme les relations fraternelles et le fusionnement  d’Oman avec les  régions  et pays qui ont vu sa présence. 

Après trois jours de recherches intensives, constantes et constructives, les participants ont formulées les recommandations ci-après : 

1- L’urgence d’entretenir des relations politiques, économiques, culturelles, et sociales entre les pays de la Corne de l’Afrique, l’Union des Comores et le Sultanat d’Oman. 

2- Renforcer la langue arabe  dans les pays de la Corne de l’Afrique en général et aux Comores en particulier et monter ainsi les relations historiques exceptionnelles qui unissent la langue arabe et Les langues courantes de ces pays, afin de renforcer leurs  liens. 

3- accorder  beaucoup d’importance à la recherche scientifique commune entre Oman et les pays de la Corne de l’Afrique, et accorder des bourses d’études aux étudiants voulant suivre ses études d’histoires et de civilisations entre les Comores et le Sultanat d’Oman. 

4- faire connaitre  le rôle des commerçants omanais sur la propagation de l’islam, la civilisation et le patrimoine islamique aux pays de la Corne de l’Afrique. 

5- L’importance d’organiser ce genre  de conférences et séminaires scientifiques et développer les horizons  afin d’étudier les relations entre Oman ET des pays tels que la Somalie, Madagascar, l’Ethiopie et l’Ile Maurice pour approfondir les connaissances historiques.

6- Traduire vers l’Arabe les documents français et anglais spécifique à l’histoire des Comores, mais aussi imprimer  et publier  des livres et diverses études scientifiques. 

7- Inclure les sujets de l’histoire commune entre les Comores, le Sultanat et les pays de la Corne de l’Afrique dans les programmes d’études, dans le  but de faire connaitre les dénominateurs commun de l’histoire et de la civilisation entre Oman et la Corne de l’Afrique.  

8-  Renforcer la coopération scientifique et développer les écoles coraniques dans les  iles Comores et échanger l’expérience sur les  études islamiques.

9- Etudier comment faire bénéficier à Oman de la main-d’œuvre comorienne, attirer les investissements omanais vers les Comores et organiser des vols réguliers entre les deux pays.

10-  Encourager les chercheurs à découvrir  dans leurs archives, les sujets qui ne sont pas encore connus sur les relations des deux pays et échanger les expériences entre les universités de la Corne de l’Afrique, de l’Union des Comores et celles d’Oman. 

11- Elaborer une étude spécifique identifiant les familles et les ethnies omanaises se trouvant dans les pays de la Corne de l’Afrique et approfondir  les liens de communication  qui existent  entre Oman et ces pays. 

12- Organiser des événements culturels et scientifiques entre Oman et les pays de la Corne de l’Afrique et inviter les comoriens à participer aux événements omanais. 

13- Echanger les données culturelles par internet entre Oman et les pays de la Corne de l’Afrique.

14- Renforcer les relations de coopération et le partenariat entre l’autorité omanaise  de la Documentation et des Archives et le Centres National comorien de Recherches Scientifiques, et les centres de documentation et des archives des  pays de la Corne de l’Afrique et ce, à partir des archives et des  bibliothèques en général, ainsi que de l’échange d’expériences sur la documentation. 

15-  Etudier les moyens de placer une chaise à l’université des Comores au nom du Sultan Qaboos Ben Saind Almouandham, pour les études historiques et la civilisation d’Oman avec les  pays de la corne de l’Afrique et l’Union des Comores.

16- Etudier les voies et moyens d’ouvrir une Ambassade d’Oman en Union des Comores, et des Comores à Oman afin de renforcer la coopération et les liens de fraternité entre les deux peuples. 

17- Diffuser les recherches scientifiques de la conférence en Arabe, en Français, et Anglais et en Shikomori, dans  la série des recherches et d’études publiée par l’Autorité Omanaise  de Documentation et d’Archive.

18- Publier annuellement un numéro scientifique spécifique sur les études et les recherches concernant l’histoire commune entre les  pays de la Corne de l’Afrique,  l’Union des Comores et le Sultanat d’Oman.

19- Soutenir et distribuer  les publications de l’Autorité Omanaise  de documentation et des archives  dans les universités, facultés, et centres de recherches omanaises. 

Enfin, les participants remercient le Sultan Qaboos Ben Said Almouandham, (que Dieu le protège) pour  ses soins, sa prise en charge, son souci pour l’histoire et la civilisation, et l’histoire humaine. Ils remercient également SEM le Président AZALI Assoumani pour avoir permis à cette  cinquième conférence internationale de se tenir sous son haut patronage.  

Fait à Moroni le jeudi 08 Rabii El Awal correspondant au 08 Décembre 2016

Beit Salam

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*