Réconciliation nationale à Anjouan: communiqué du parti PEC

Le Parti pour l’Entente comorienne a pris connaissance de l’initiative du gouverneur Anissi Chamissidine, de mettre en place une commission chargée d’organiser un séminaire sur la réconciliation nationale.

image

Outre que le choix des personnalités nommées laisse d’emblée apparaitre un conflit d’intérêt caractérisé, le Parti pour l’Entente comorienne s’étonne que la question fondamentale de la réconciliation nationale soit laissée à la seule initiative du gouvernorat d’Anjouan, comme s’il s’agit d’une subsidiaire question insulaire.

Le Parti pour l’Entente comorienne rappelle que la crise de 2008 avait non seulement porté gravement atteinte à l’autorité de l’État, mais que les autorités insulaires se sont rendues coupables d’exactions multiples dont des atteintes aux droits de l’Homme.

Préoccupé par les manœuvres tendant à traiter cette question de manière partisane, le Parti pour l’Entente comorienne invite les autorités nationales à prendre leurs responsabilités, par une initiative autrement consensuelle, sans quoi en lieu et place d’une dynamique vertueuse, cette mascarade annoncée continuera à entretenir le déni de vérité, de justice et de réconciliation véritable.

Moroni, le 26 septembre 2015
Le bureau politique

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*