Référendum aux Comores : « il n y’a pas d’élection, les bureaux de vote sont vides et le sang coule »

Le député Tocha Djohar dit regretter le climat tendu qui règne en cette journée « morte où tout le monde semble être en deuil » selon nos confrères de LGDC. Pour sa part Idi Boina  » Kiki est responsable du sang qui coule aux Comores ». Regardez les témoignages dans la vidéo ci-dessous :

 

 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*