Réhabilitation du réseau de distribution d’eau à Moroni : Boire jusqu’à ne plus avoir soif…

«Bientôt, tous nos projets dans le secteur de l’eau arriveront à terme. Pour y parvenir, nous allons accompagner nos techniciens. Je ne me limite pas seulement à l’électricité, l’énergie inclut également l’eau. Il faut du concret dans le secteur et c’est mon défi», a déclaré le vice-président Djaffar Ahmed Said.

Par Nazir Nazi

Certes, l’électricité est un élément important dans le développement économique du pays, mais l’eau, c’est la vie. Mon objectif est donc de faire en sorte que la capitale, Moroni, puisse avoir accès a l’eau régulièrement. S’approvisionner en eau ne doit pas être un exercice difficile», a déclaré le vice-président en charge de l’Energie, Djaffar Ahmed Said lors d’un entretien avec Al-watwan. A cet effet, il dit avoir donné des consignes claires et fermes aux techniciens de Ma-mwe, qui seraient déjà sur le pont pour que d’ici mars, la fourniture régulière de l’eau à Moroni soit une réalité et que ses habitants puissent boire jusqu’à plus soif.

«Bientôt, tous nos projets dans le secteur de l’eau arriveront à terme. Pour cela, nous allons accompagner nos techniciens. Je ne me limite pas seulement à l’électricité, l’énergie inclut également l’eau. Il faut du concret dans le secteur et c’est mon défi», a-t-il ajouté. Reste à savoir si techniquement, cet objectif peut être atteint.
Interrogé à ce sujet, un responsable de la direction de l‘eau, Ahmed Ali Abdallah, a confirmé cette lueur d’espoir. Selon lui, la canalisation qui mène du château vers Moroni sera isolée des périphéries du sud de Moroni.

«Ce projet vise à faire en sorte qu’une conduite d’eau soit uniquement consacréé à la capitale. Cette conduite ne sera plus forée durant son passage dans les périphéries de Moroni ; ce qui permettra de distribuer l’eau dans la capitale plus facilement. Le projet est presque arrivé à terme et actuellement, nous sommes en période d’essais afin de remédier les fuites d’eau éventuelles. Tous les jours, nous procédons à des réparations», explique-t-il. Il y a l’autre projet de construction d’un puits dans la zone de «Sahani», près de Mde, pour arroser directement la capitale. Avec ce puits, il serait possible de balancer près de deux mille m3 d’eau par jour dans le réseau de distribution. 

«On va équiper ce puits d’ici trois mois.

Nous avons déjà lancé la commande des pompes, tuyaux et matériels hydrauliques. Ils sont tous attendus incessamment pour le début des travaux ce mois de janvier», a annoncé Ahmed Ali Abdallah. Il reste convaincu qu’avec la stabilité énergétique au niveau de la nouvelle centrale thermique de Voidjou, la conduite isolée de Moroni et ce puits de Sahani assureront un approvisionnement régulier de l’eau. «Le manque d’électricité en permanence dans les stations de pompage a fait aussi qu’il y ait cette pénurie d’eau. Normalement, avec tous ces facteurs, l’eau pourra être stable dans la capitale d’ici trois mois». A l’entendre, les raisons de la pénurie d’eau, qui sévit épisodiquement à Moroni, ne sont autres que la conception du réseau, la conduite par laquelle l’eau reflue vers Moroni et l’augmentation des usagers, l’offre est inférieure à la demande.

Alwatwan 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*