Religion: les religieux se disent reconnaissants de l’implication du ministre de l’intérieur

Pour les religieux, il y a urgence que le Gouvernement prenne les choses en main afin de protéger la religion musulmane et ses principes fondamentaux en Union des Comores. Une mention spéciale a été dédiée au Ministre de l’intérieur qui ne ménage aucun effort dans ce dossier.
Ce jeudi 15 mars, Mohamed Daoudou a réuni pour la deuxième fois, le muftorat, la Direction des affaires islamiques et des représentants du Conseil des ulémas pour se concerter sur les voies et moyens à mettre en œuvre.

La démarche consiste à réguler le secteur afin d’éviter des troubles religieux. Pour cela, les prédicateurs et les enseignants des écoles coraniques seront dotés d’une carte professionnelle bientôt. Elle leur permettra d’exercer partout où besoin sera.

De ce fait, un travail d’ identification des prédicateurs et des enseignants des écoles coraniques est déjà en cours de réalisation. Les religieux entendent mener une campagne de sensibilisation avant de passer à la dernière phase. Cette dernière déterminera qui est prédicateur ou enseignant de l’école coranique sur la base des critères qui seront fixés par le muftorat en concertation avec la direction des affaires islamiques. Du côté du Ministère de l’intérieur, il se chargera de la délivrance de la carte professionnelle en fonction de la liste qui lui sera transmise. Les forces de l’ordre veilleront scrupuleusement au respect de ces nouvelles mesures.

Ministère de l’intérieur

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*