Remaniement : Azali a crucifié ses larrons

A peine le nouveau gouvernement publié, c’est la panique à bord de la mouvance présidentielle. Question récurrente : pourquoi Azali qui est inconciliable avec l’opposition ne peut pas non plus composer avec ses alliés politiques ?

C’est un gigantesque pavé qu’Azali vient de jeter dans la mare de la mouvance présidentielle. Tous les leaders politiques qui ne sont pas issus du CRC sont exclus du nouveau gouvernement. Cette arrogance sauvage de mauvais gout est stupefiante. Raison pour laquelle l’on cherche à comprendre comment et pourquoi les mendiants politiques de cette plateforme n’ont pas le choix de la refuser. Et puisqu’on sait déjà qu’ils doivent obligatoirement boire le calice jusqu’à la lie, à quoi bon de nous mentir en nous racontant n’importe quoi. Ne sommes-nous pas humains pour bien comprendre leurs extrêmes écœurements ?

L’on sait déjà que Les Msaidié, Larifou, Abdouloihab, Ibrahim Halidi, Djaffar Salim et consorts ont été épluchés de la liste qu’ils ont présentée au nom de la mouvance présidentielle. Azali les a extrait puis les a jetés comme des vulgaires écailles. Et Pourtant, Ils n’osent pas s’indigner contre ce machiavélisme politique de peur d’être traqué comme Sambi. Outre, Ce n’est pas par gratitude si Azali a laissé Larifou brasser les 360 millions des assises nationales. Résultat : il a fait de lui sa marionnette.

C’est époustouflant. L’on devine les affres que Msaidie et Larifou éprouvent en ce moment. Qu’ils se soient battu pour qu’Azali ait une constitution taillée sur mesure, la tornade de soupires qui se déchaine actuellement dans leurs cœurs laisse présager que normalement un tsunami de défection devrait se déferler sur cette mouvance présidentielle. Sommes nous tous d’accord, la fourberie d’Azali de mettre tout le monde à l’ écart de la scène politique, y compris ceux qui lui prêtent allégeance pousse plus d’un à se rendre à l’évidence qu’après JUWA le président s’attelle à noyer tous les partis politiques pour ne laisser émerger que le CRC.

Bien évidemment, il fallait bien s’attendre que l’avidité d’Azali aille lui pousser à tuer ses poules aux œufs d’or. Ce faisant, il continue d’engraisser exclusivement un CRC obese au détriment de ces poules qui ont pondu la nouvelle constitution. Les Msaidié et Larifou subissent les affronts sans pour autant être en mesure de pouvoir les contester. Contrairement à leurs militants , cette indécence politique d’Azali a provoqué une levée de boucliers.

ils ont agit Conformément aux consignes de leurs leaders, Ils se sont adonnés à des irrégularités massives lors du referendum aux risques de leurs vies. Pourtant, aussitôt qu’Azali eut ce qu’il convoitait, il Faudrait encore qu’ils supportent les conséquences d’être orphelin de pouvoir.
Comment les deux larrons (Msaidié et Larifou) trouveront une autre astuce pour asservir leurs militants bernés par les promesses d’être enrôlé dans l’administration ?

Mais au fait, qui sont nos politiciens ? A ce que je sache, personne ne les suit par conviction car ils n’en ont aucune éthique politique ni projet social. Militer pour eux c’est s’attendre a ce que ces guignols soient ministres pour avoir un poste clef afin de pouvoir a son tour s’enrichir comme eux.Par conséquent, maintenant que Msaidié et Larifou sont indésirables dans le gouvernement d’Azali , tous leurs militants en quête de travail seront absorbés par le CRC.

Moralité: Azali évolue comme un serpent.il préfère les endroits ensoleillés mais lorsqu’il a cessé de bénéficier du soutien de JUWA il n’a pas hésité à mordre celui qui l’a élevé président. Un conseil pour Larifou et Msaidié : fuir ou couper sa tête mais ne jamais chercher à loger ou déloger un serpent comme l’a fait Sambi.

Par Cap Patrie

6 commentaires sur Remaniement : Azali a crucifié ses larrons

  1. je suis content qu’ils soient écarter du pouvoir et j’espère qu’ils seront tous hors jeu dans un avenir proche car je suis convaincu les premiers et dangéreux ennemis des comores sont les comoriens eux meme d’abord au premier rang desquels ces politiciens véreux et leurs alliés. il est temps que les citoyens cessent d’etre leurs complices car ces gens là,ils n’ont ni foi ni loi rien que leurs petits ventres mais ils n’y mettent que le feu de l’enfer.

  2. Msaidié, Ibrahim Halidi, CHéma, DJanfari Salim, Said Ridja, et leurs compangnons sont des énnémis numero un des COMORES, apres BOB DENARD et ses mercenaires ceux, qui ont pri la place de BOB DENARD , sans oublier Said Hilali.MAIS DIEU LES PRESERVERA DANS L’ENFER INCHALLAH

Répondre à ahmed omar Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*