Rencontre avec Ali Zamir autour de son dernier roman « Mon Étincelle « (Ed. Le Tripode)

La Métropole de Montpellier a choisi le jeune auteur Comorien Ali Zamir pour inaugurer la résidence d’écrivain qu’elle a mis en place en janvier 2017, à deux pas du splendide Site archéologique Lattara – Musée Henri Prades, à Lattes.
Ali Zamir y a résidé pendant cinq mois, pour mener à bien l’écriture de son deuxième roman, Mon Étincelle, mais aussi pour aller à la rencontre des habitants de la Métropole.
 Ce talentueux romancier nous avait livré avec Anguille sous roche, publié aux éditions Le Tripode en 2016, un premier roman aussi étourdissant qu’envoûtant, lauréat du Prix Senghor 2016 du Premier Roman francophone et francophile.  Un texte roman impressionnant de maîtrise où il endosse l’identité d’Anguille, une femme plongée dans ses souvenirs et qui se noie.
 Pour son deuxième roman Mon Étincelle publié aussi au Tripode, il confirme les espoirs placés en lui.  Étincelle est une jeune fille qui se retrouve à bord d’un avion qui relie deux îles de son pays, les Comores. Prise dans les turbulences du vol, et tenaillée entre deux liaisons amoureuses, elle va se remémorer certaines des histoires que lui contait sa mère, à commencer par celle, somptueuse et tragique, qui devait un jour lui donner naissance…

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

« Bien que je n’avais pas entendu maman évoquer la formule populaire « il était une fois », cette histoire résonnait dans ma tête comme un conte de fées : c’est une histoire de deux étudiants qui commence à Madagascar dans la ville de Mahajanga. La ville aux baobabs. Je me rappelle toujours cette histoire à chaque fois que j’affronte une épreuve. C’est l’histoire d’une adolescente de dix-huit ans, timide, réservée, prénommée Douceur et d’un jeune homme courageux de dix-neuf ans, Douleur. Douleur et Douceur s’aimaient éperdument. »
Au gré des histoires que vivent des personnages au nom les plus improbables – Étincelle, Douceur, Douleur, Efferalgan, Dafalgan, Vitamine, Calcium – on découvre le monde insulaire, truculent et contrasté d’un écrivain décidément atypique et immensément talentueux.
 Rencontre en partenariat avec la librairie Le Grain des mots.

Médiathèque 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*