Renforcement des capacités : Des acquis sur le Cadre Intégré Renforcé

 Le ministère de l’économie et le PNUD étaient réunis pour apprécier le rapport annuel de la mise en œuvre du Cadre Intégré Renforcé et l’adoption du plan de travail annuel 2013.

La deuxième session annuelle du Comité du projet d’assistance pour la mise en œuvre du Cadre Intégré Renforcé s’est tenue ce mardi. L’ordre du jour portait sur l’appréciation du rapport annuel de la mise en œuvre du projet, la présentation des perspectives, l’adoption du plan de travail annuel 2012 révisé, basé sur le cadre des résultats et du suivi d’évaluation adopté par le conseil de Cadre Intégré Renforcé et enfin, l’adoption du plan de travail annuel 2013.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

« Le projet Cadre Intégré Renforcé a mené à bien les activités de son plan de travail annuel avec des résultats saillants », lance Joseph Pihi, le représentant par intérim du PNUD en Union des Comores. Financé par 6 agences, le Cadre Intégré est passé au Cadre Intégré Renforcés et chaque année, le comité de pilotage se réunit pour apprécier le plan d’action annuel et celui de l’année suivante. « Le Cadre Intégré Renforcé a comme objectif principal d’intégrer les Comores dans le commerce mondial et réfléchir à comment les aider à se mettre à niveau dans la compétitivité régionale et internationale », avance à son tour Abdou Nassur, le Délégué à l’économie.

Lors cette session, des résultats stratégiques importants ont été enregistrés. Il s’agit d’un financement acquis de 1 106 030 dollars pour un projet dédié au renforcement des capacités des services sanitaires et phytosanitaires du pays. Un second financement acquis de 3 millions de dollars est dédié à la mise en œuvre d’un projet consacré à l’amélioration de la compétitivité de nos principaux produits d’exportation. Un dernier financement acquis de 3 millions de dollars pour la mise en œuvre d’un projet est consacré au développement de l’écotourisme.

Au titre des résultats stratégiques, on peut également noter l’élaboration à moyen terme pour l’intégration commerciale aux Comores et une évaluation des capacités des institutions liées au commerce dans l’objectif de mieux cerner et évaluer les besoins pour les renforcer sur une base prévisible et programmatique. « Les défis à relever dans l’intégration et le développement du commerce dans notre pays sont immenses et variés. Car le portefeuille des projets grossit faisant passer au stade d’un vaste programme sectoriel avec plusieurs interventions », précise-t-il. Le délégué à l’économie fait appel à tous pour coordonner et superviser les actions de ce vaste programme.

Mohamed Youssouf (HZK-Presse)

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*