Reprise des manifestations : seule la raison nous fera gagner

Opinion libre: La Rencontre de l’opposition prévue demain est une occasion pour les forces vives de la nation éprises de justice de jeter les jalons d’une république de nouvelle génération.

-Certes, nous avons beau dénoncer l’insouciance, le cynisme et l’autoritarisme de ce régime.
-Nous déplorons inlassablement les dérives de l’exécutif qui instrumentalise la justice pour bâillonner le peuple.
-Nous condamnons avec véhémence la mise en veilleuse des institutions sensées jouer les gardes fous contre le pouvoir.
Mais encore, Faut-il comprendre que ces maux ne datent pas d’aujourd’hui mais nos politiciens de tous bords ne se sont jamais rendu compte qu’une fois ils ne sont plus au pouvoir.

Bref, je n’ai jamais cessé de le rappeler que la population est crispé par une opposition qui passe tout son temps rien que de critiquer. Autant qu’on n’aura pas que ça à faire, le peuple ne sait pas qui écouter. Qui est vraiment son meilleur allié ? Il est ulcéré par les luttes intestines que se livrent les mêmes politiciens qui n’arrivent pas à s’entendre alors que chacun s’explique qu’il ne fasse que servir les intérêts de tous nos citoyens.

Ainsi, l’objectif de cette mobilisation se doit de combattre la dictature d’Azali mais surtout mettre en avant l’altruisme politique et les structures qui vont avec afin d’inciter tous nos intellectuels à participer aux débats politiques pour matérialiser les multitudes d’idées qui se fanent dans leurs têtes alors que beaucoup seraient bien utiles à notre pays.

Pour ceux qui aspirent à une vraie démocratie !
Il est primordial qu’on se questionne afin qu’on puisse briser les grands tabous. Que Famahi eu à nous dire qu’il a appelé à voter Azali non pas par conviction mais par ce qu’il était à ses yeux le moins mauvais, de la même façon que le peuple se résigne à dire « RITSIDJIMANE BURE HOKA YE NTSI KETSINA DALAWO WALA SWADAKA ». Ceux qui sont au pouvoir et ceux qui s’opposent s’entre-déchirent pour leurs intérêts personnels et non pas pour le bien être de la nation.

C’est pour cette raison que la mobilisation qui va commencer demain doit désormais incarner le renouveau et se doit d’être la réponse aux attentes de la population qui aspire à un vrai changement dans la pratique politique
.
Pour qu’elle se déroule sous les meilleurs auspices tout d’abord il faut que ceux qui s’opposent au referendum d’Azali lancent un appel solennel à tous les juristes du pays, ceux de l’intérieur comme de l’extérieur de se regrouper dans un forum pour nous élaborer un texte constitutionnel à rivaliser avec celui d’Azali dans un processus référendaire. Bref je remets en cause les vielles méthodes qui consistent à présenter un projet constitutionnel toute fait. Ceux qui ont l’aptitude de le faire doivent participer brièvement à l’élaboration, à l’évaluation des propositions afin de dégager le meilleur projet constitutionnel. Ceux qui seront consultés auront la lassitude de choisir entre deux projets constitutionnels au lieu de oui ou non à un seul projet.

Il faut se le dire, on a fortement critiqué Azali d’avoir présenté une constitution taillée à sa mesure. Rien d’étonnant car du moment que les constitutionnalistes sont sélectionnés par celui qui a fait la commande, normal qu’ ils ne vont jamais confectionner une monture qui va déshabiller ou gêner leur employeur dans ses mouvements.

Par Cap Patrie

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*