En ce moment

Reprise des prières collectives : à Mohéli, seules deux mosquées ont respecté les consignes

Premier vendredi, depuis la reprise des prières collectives dans les mosquées,les mesures barriéres peinent à être appliquées.

Nos équipes ont fait le tour dans certaines des grandes mosquées de vendredi dans l’île.

Deux mosquées seulements, Celle de Fomboni centre et celle de Bangoma ont scrupuleusement respecté la distanciation physique, le port de masque et le levage des mains à l’entrée.

À Miringoni, ils ont tenté de respecter les mesures barières mais la taille de la mosquée utilisée actuellement ,selon le cadi,ne l’ a pas permis.

Itsamia a préféré ne pas faire du tout cette prière de vendredi. les avis des oulémas sur place n’ y sont pas favorables.Chacun a fait la prière de dhouhri chez lui ,tout comme les autres prières.

De Ndrodroni, Nioumachoi, à Djoiezi jusqu’à Hoani en passant par Bandar es salam et Mouzdalifa, la distanciation physique n’a pas été respectée. certaines ont porté des masques et d’autres non.

Cependant dans certaines mosquée comme à Nioumachoi et à Djoiezi ,des discours de sensibilisation après prières ,ont été tenus pour appeler les gens à respecter prochainement les mesures barrières.

Dans toutes les mosquées ,peu de gens ont porté leurs nattes de prière .

Il convient de rappeler que pour les autres prières collectives,les mosquées sont devenus des lieux de discorde et d’ échanges des propos quelques fois déplacés entre ceux qui croient à la maladie et ceux qui parlent d’un scénario monté de toute pièce par “Azali et ses acolytes” .

Dans la perche de la grande mosquée de Fomboni centre, l’imam a pointé du doigt certains infirmiers et médecins qui nourrissent, d’après ce hatub, ce allégations selon laquelle ,il n’y a plus du Covid-19 dans le pays. “pourtant ils prennent les primes qui leur sont attribués pour ces circonstances” s’est étonné Oustadh Nasser, le jeune hatub .

Par nos confrères de Moheli-matin

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*